KIRGHIZISTAN

Capitale : Bichkek

Population : 6,4 millions d'habitants

Superficie : 199,951km²

Langue officielle : Kirghize, Russe

Devise : Som (1 € = 110 KGS) Taux de change

Fuseau horaire : (GMT + 06 : 00) Bichkek

Électricité : Vérifiez le type de prise électrique sur la destination

Indicatif téléphonique : +996

Travel–Score de la destination : 32/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement

Vérifiez les formalités avec les autorités ici.


Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Situé en Asie centrale et partageant ses frontières avec Kazakhstan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan et la Chine, le Kirghizistan est très montagneux, l’occasion de prendre de l’altitude, ou d’en admirer les sommets et collines où que vous soyez dans le pays. Votre séjour à 1500m de haut sera l’occasion de pratiquer des randonnées et apprécier les superbes paysages autour des nombreux lacs qui parsèment le pays, dont le célèbre Issyk-Kul

Géographie et environnement

Le Kirghizistan enclavé est bordé au nord par le Kazakhstan, à l'ouest par l'Ouzbékistan et au sud et à l'est par le Tadjikistan et la Chine. La chaîne de Tien Shan (montagnes célestes) couvre 90% du pays à 1 500 m de moyenne, dont 70 % au-dessus de 2 000 m. Son plus haut sommet , le Pik Pobedy culmine à 7 439 m. Le Kirghizistan abrite également plusieurs grands lacs, dont le lac Issyk-Kul au nord-ouest du pays, à 1606 m , le deuxième plus grand lac alpin du monde.

La meilleure saison pour visiter le Kirghizistan

Comme tout pays d'Asie centrale qui se respecte, il est préférable de visiter au le Kirghizistan au printemps pour admirer la floraison, ou en automne pour profiter des récoltes abondantes dont les étals des marchés regorgent. Le climat est extrême et varié, allant de continental sec à polaire dans le haut Tien Shan, de subtropical au sud-ouest à tempéré dans la zone nord des contreforts.

Climat continentale oblige, les étés sont souvent torrides et les hivers rigoureux, entrainant la fermeture de nombreuses routes.

Un peu d'histoire

Le peuple kirghize était à l'origine installé en Sibérie mais la pression des Mongols les a forcés à se scinder en tribus nomades et à s'installer dans cette région, sous l’emprise du khanat de Kokandian, malgré quelques révoltes. Alliés à la Russie qui a gouverné le Kirghizistan dans le cadre du Turkestan russe, sujet de rébellion en 1916 contre l'afflux de paysans russes et l’annexion de pâturages. Après le contrôle par les communistes, les Basmachi ont continué à se battre pour l'indépendance de 1917 à 1921. La guerre et la famine ont provoqué plus de 500 000 morts.

De nos jours 

En 1990, Askar Akayev, a été élu président par la législature et son gouvernement a déclaré le Kirghizistan indépendant de l'Union soviétique en 1991, restant membre de la Communauté d'États indépendants.

C'est votre argent

Les cartes de crédit sont généralement acceptées par les hôtels modernes, les restaurants et les magasins de taille moyenne dans les zones touristiques. Les petits magasins, cafés, étals de marché et les endroits dans les régions éloignées n'auront probablement pas d'installations qui prennent en charge les cartes de crédit, alors assurez-vous d'avoir suffisamment d'argent pour couvrir vos dépenses dans les zones rurales ou lorsque vous visitez des petits vendeurs et des bazars.

Des distributeurs automatiques de billets se trouvent dans les grandes villes du Kirghizistan. Les petites villes et les zones isolées auront très peu, voire pas du tout, donc ont suffisamment d'argent pour couvrir les achats, car l'accès au guichet automatique peut ne pas être disponible.

Bien que le pourboire ne soit pas obligatoire au Kirghizistan, il est considéré comme poli de laisser aux employés de service dans les restaurants et les cafés un pourboire de 10% si des frais de service n'ont pas déjà été inclus dans la facture

Le transport au Kirghizistan

Les bus, les taxis routiers (marshrutka) et les taxis sont les principaux moyens de voyager à travers le pays et à l'intérieur des villes. Les transports publics sont très bon marché, et les taxis privés, plus confortables et plus sûrs également accessibles.

Le réseau routier est peu développé mais des routes goudronnées relient Bichkek à Osh, Almaty (au Kazakhstan), Rybachye et autour du lac Issyk-Kul. Les cols de montagne présentent un danger en plein hiver. Le reste du réseau se compose d'asphalte peu fiable, de gravier, voire de chemins de terre.

Louer une voiture n'est pas difficile à Bichkek, avec votre passeport, votre carnet de voyage et votre permis de conduire international. Néanmoins, si vous n'avez aucune expérience de conduite locale, il est préférable d’avoir recours aux services de chauffeurs professionnels, très répandus, donc peu chers et beaucoup plus sûrs et expérimentés.

L'hébergement au Kirghizistan

Le Kirghizistan vous offre une variété d'hébergements répondant à toutes les exigences. Les hôtels pour les habitués au confort vie urbain, les maisons d'hôtes pour ceux qui privilégient l’hospitalité, et les camps de yourtes pour les amoureux de l'écotourisme. Ces derniers offrent la possibilité de voir, ressentir, toucher et expérimenter le mode de vie nomade authentique, un tourisme écologique et naturel dans une yourte traditionnelle de familles kirghizes.

Consommation

La couverture des téléphones portables est généralement bonne dans les zones urbaines, mais peut être inégale et moins fiable dans les zones rurales et montagneuses. Assurez-vous que l'itinérance mondiale est activée sur votre téléphone avant votre arrivée.

Les voyageurs pourront accéder à Internet dans les grandes villes. Les petites villes, les zones isolées et les villages ruraux peuvent avoir un accès limité ou limité, alors préparez-vous à vous déconnecter en quittant la ville.

Combien cela coutera-t-il pour ?

Tasse de thé = 0,50 €
Bouteille de bière = 1€
Déjeuner simple = 3 €
Dîner simple = 8 €

Il n'est pas recommandé de boire l'eau du robinet au Kirghizistan. L'eau filtrée est une meilleure option, essayez d'utiliser une cantine rechargeable ou une bouteille d'eau plutôt que d'acheter de l'eau en bouteille. N'oubliez pas d'éviter la glace dans les boissons et de peler les fruits avant de manger.

Choses à acheter au Kirghizistan

Les bazars animés et intenses de Bichkek sont célèbres, et les articles sur les étals constitueront de magnifiques souvenirs tels les tapis kirghizes, des épices et des huiles locales, de la poterie artisanale et des bijoux.

A boire et à manger

L'une des meilleures façons de découvrir un pays est de manger ! Que vous goûtiez à la cuisine de rue, un repas bon marché ou savouriez un banquet, les options sont infinies, où que vous soyez dans le monde. 

Gastronomie

Centre fascinant d'histoire et de culture, le Kirghizistan est aussi un paradis gastronomique, au carrefour des traditions culinaires depuis des générations.

Les marchés et les restaurants fleurent bon la diversité ethnique, des images, des couleurs et des sons introuvables ailleurs, un appel en bonne et due forme pour se connecter et échanger avec les locaux. Une visite gastronomique à travers les étals de marché, des recettes communiquées par les chefs de restaurant, et même la possibilité de dîner à la table d’une famille locale.

Quelques plats à découvrir et déguster

Ashlan-Fu est une soupe épicée servie froide avec des nouilles de riz épaisses et des nouilles de blé plus fines, assaisonnée d’une sauce au vinaigre pimentée et d’une poignée d'herbes hachées, que l’on peut accompagner (pour en atténuer le piquant) de piroshki, un pain frit aux pommes de terre

Laghman sont des nouilles confectionnées à la main, que l’on consomme en soupe, ou frites

Les Manti sont des petites boulettes généralement cuites à la vapeur et farcies de citrouille, d’agneau et le plus souvent aux oignons, et si ce n’est pas assez relevé à votre goût, du laza (une sauce au piment rôti local) fera très bien l’affaire

Le Ganfan est un ragoût de viande et légumes, épicé et servi sur du riz cuit à la vapeur.

Les Samsa rappellent un peu les samoussas par leur forme triangulaire ou en demi-lune, légèrement dorés sur le dessus, cuites au four et farcies d’oignons, d'agneau, ou de pommes de terre, et souvent saupoudrés de sésame, que l’on déguste chauds ou que l’on apprécie froids lors d’un pique nique ou en randonnée.

Le Beshbarmak est un plat nomade kirghize traditionnel à base de mouton (ou autre viande) cuit dans son jus pendant des heures, et versé sur des nouilles coupées à la main, à mélanger avant de déguster avec les « 5 doigts », d’où son nom.

Le Kurdak, plat kirghize copieux se compose de viande marinée frite, d'oignons et de pommes de terre pour un mélange parfait de saveurs, d'épices et d'ingrédients, surtout pour bien tenir au corps à l’approche des mois d'hiver.

L’Oromo, plat kirghize traditionnel, superpose des couches de pâte artisanale, du chou et des carottes ou de un émincé de viande aux oignons, puis roulé et cuit dans une poêle spéciale.

Le Kumis, également orthographié Kymyz (pour rapporter encore plus de points au Scrabble que Kirghize), est un lait de jument ou de chamelle, fermenté et prétendument bénéfique pour la santé,  surtout après un repas copieux, et que l’on pourrait comparer au kéfir. 

Cultures et coutumes

Traditionnellement nomades, les Kirghizes restent attachés à leurs traditions de liberté à travers leur structuration confédérale de 40 tribus, d’où l'origine de kirghiz, les « quarante ».

Cette structure clanique conserve une influence dans les domaines économique et politique avec laquelle le régime soviétique avait dû composer même si son fonctionnement reste complexe. Les éléments rituels et symboliques, telles les festivités associant éventuellement l'imam local, rassemblent la parentèle et le voisinage pour des agapes abondantes.

Festivals et évènements

La Fête du Cheval en Juillet est emblématique du Kirghizistan avec des compétitions extrêmement physiques pour la suprématie entre cavaliers de toute l’Asie Centrale

Le Festival des oiseaux de proie au camp de Jaichy Yurt dans le village de Bokonbaev permet d’observer les bergers nomades kirghizes qui chassent encore de cette manière et d’admirer des aigles dorés.

A ne pas manquer lors de votre voyage

Le Kirghizistan offre de vastes étendues et montagnes sauvages peuplées de semi-nomades logeant dans leurs yourtes d'été, et de grands lacs bordés de charmants villages. Les villes à l’architecture soviétique aux bâtiments modernes abritent une population variée.

LAC ISSYK KUL

On peut traduire Issyk-Kul par «lac chaud». Riche en en sel et en minéraux, il ne gèle jamais, même aux cours d’hivers rigoureux. Près de cent rivières se jettent dans ce lac, deuxième plus grand lac de montagne au monde à 1607 mètres d’altitude et profond de 668 mètres. Une journée entière de voiture est nécessaire pour en faire le tour en traversant les villages de Balykchy, Bokonbaevo, Barskon ou encore Cholpon Ata, avec les montagnes Ala -Too, de la chaîne du Tian Shan pour toile de fond.

BICHKEK

Bichkek, la capitale du Kirghizistan est aussi celle des plats traditionnels d'Asie centrale. Ses influences nomades, soviétiques et modernes se dévoilent au cours de promenades dans les ruelles verdoyantes de la ville et les bazars.

ALA ARCHA NATIONAL PARK

Ce parc national est à une demi-heure de route de Bichkek. Vous pouvez approcher ces montagnes qui culminent à 4895 mètres autour de la chaîne Ala Archa hérissée de cinquante sommets, lieu de prédilection des locaux et des visiteurs pour des pique-niques et de courtes randonnées.

LA TOUR BURANA

Construit au 11e siècle, Burana était attachée à la ville de Balasaghun, ville florissante sur la Route de la Soie. Sa tour, la plus ancienne de l'Asie centrale était un minaret de 40 mètres de hauteur. Son sommet ayant été détruit par un tremblement de terre au 15e siècle, vous pouvez l’escalader ou visiter le petit musée adjacent, riche de sculptures en balbals, des pierres anciennes

SONG KOL

Ce lac, accessible de juin à septembre est un lieu de pâturage pour le cheptel des nomades depuis des millénaires. Situé à 3016 mètres d’altitude, il s'étend sur 29 km de long et 18 km de large, mais sa profondeur maximale n'est que d'environ 13 mètres. De vraies yourtes vous permettront de vivre et dormir aussi librement que vos hôtes nomades.

TASH RABAT

Ce caravansérail, l'un des endroits les mieux préservés d'Asie centrale, servait d’étape aux caravanes de marchands sur l'ancienne Route de la Soie. Construit à l'origine comme un monastère nestorien, on peut pratiquer des activités équestres et gouter à une nuit de  sommeil dans les yourtes voisines.

OSH

La plus ancienne cité du Kirghizistan, au cœur de la vallée fertile de Ferghana, a fêté ses 3000 ans en l’an 2000. La montagne sacrée Sulaiman-Too au centre-ville est le site de nombreux rituels. Ses sentiers, associés à de nombreuses croyances préviennent la stérilité, les migraines, le mal de dos et favorisent la longévité, mélangeant les convictions préislamiques et islamiques. On pense que le trône de Salomon (Sulaiman) s’y trouvait, certaines légendes affirmant qu'il y aurait été enterré. La mosquée du XVIe siècle de Babur, le fondateur de l'empire moghol est l’autre site important de Osh

CAMP DE BASE DU PIC LÉNINE

Le camp de base du Mont Lénine est à environ une à trois heures d'Och, proche de la frontière avec le Tadjikistan. Si affronter 7134 mètres vous effraie, bien que l’ascension soit réputée facile, le camp de base, accessible en voiture, permet de profiter de la vue sur son sommet et les sommets enneigés de la chaîne Trans-Alay, lieu de rencontre des Tian Shan et du Pamir

Notre sélection de voyages