ARABIE SAOUDITE

Capitale : Riyadh (7.6 million hab.)

Population :  25.4 millions habitants

Langue officielle : Arabe et Anglais

Monnaie Locale :  Riyal Saoudien (SAR) (1 SAR = 0.21€ https://www.xe.com/fr/)

Fuseau Horaire : (UTC +2 :00) Riyadh

Prises Electriques : type A  type B  type C  type G  (Voltage : 230 V – Fréquence : 60 Hz). Vérifiez la prise sur la destination.                                          

Indicatif téléphonique : +966

Travel–Score de la destination : 27/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Vérifiez les formalités auprès des autorités via le site

Pour entrer en Arabie Saoudite, il est obligatoire de présenter un passeport valable au moins six mois après la date de sortie prévue du pays, ainsi qu'un billet d'avion de retour. Un e-visa est requis et peut être demander en ligne via le site https://visa.visitsaudi.com/

Tous les passagers voyageant avec Voyage So-Leader sont tenus d’acheter une assurance voyage avant le début de leur voyage. En raison de la nature variable, de la disponibilité et du coût des soins de santé dans le monde, l’assurance voyage est une partie essentielle et nécessaire de chaque voyage.

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente

L'Arabie Saoudite, nouvelle venue dans la planète touristique, offre des expériences uniques, grâce à son potentiel historique, culturel et gastronomique.

Située au cœur du Moyen-Orient, l'Arabie Saoudite, berceau de l'islam, est le plus grand pays de la péninsule arabique, réputé pour son riche patrimoine culturel. Premier producteur et exportateur de pétrole, avec un quart des réserves mondiales, le pays lui doit son importance politique et économique. Si les clichés en font un pays isolé, un désert culturel à l’image des vastes paysages du centre du pays, c’est faire fi de la grande diversité de sa population et du rôle prépondérant que joue l’Arabie saoudite dans la mondialisation.

Géographie et environnement 

L'Arabie Saoudite est limitrophe de l’Irak au nord, du Koweït au nord-nord-est, du Bahreïn à l'est-nord-est, du Qatar et des Émirats arabes unis à l'est, d’Oman à l'est-sud-est, du Yémen au sud-sud-est et de la Jordanie au nord-ouest ; elle est bordée par la Mer Rouge à l'ouest-sud-ouest et le Golfe Persique à l'est-nord-est. Un pays vaste (près de quatre fois la superficie de la France), en majeure partie désertique, mais dont les dunes sablonneuses couvrant les vastes étendues offrent une grande diversité de tailles, formes et couleurs.

Le climat de l'Arabie Saoudite

L'Arabie saoudite a un climat désertique, du fait de sa topographie, avec des températures diurnes très élevées et une forte baisse la nuit. Les températures estivales atteignent 45 °C, voire 54 °C. En hiver, la température descend rarement en dessous de 0 °C. Au printemps et en automne, les températures sont moyennes autour de 29 °C. Les précipitations annuelles sont extrêmement faibles.  

Sur la côte est, le long du Golfe Arabique, novembre est généralement considéré comme le mois idéal pour se baigner et prendre le soleil. De Djeddah au sud de la côte ouest, le long de la mer Rouge, vous pouvez profiter des plages de novembre à mars car la mer et l'air sont chauds même en hiver. La région de l'Asir diffère, en raison de la mousson de l'Océan Indien qui, généralement entre octobre et mars, donne une pluviométrie moyenne de 300 millimètres, soit environ 60 % des précipitations annuelles. Les vents du sud occasionnels durant l'hiver entraînent des tempêtes de sable et de pluie, provoquant des inondations dans les vallées ce qui cause de nombreux dommages aux populations nomades ou semi-nomades qui y résident.

Les villes principales

1.Riyad

Une grande ville moderne en plein milieu du désert, Riyad est la capitale politique et financière d’Arabie Saoudite. Située dans une zone d'oasis au cœur de la province de Nedj, elle s’étend sur 1 554 km², au centre du pays, à 600 mètres d'altitude. On compte officiellement plus de six millions d'habitants (recensement du 2017), ce qui en fait la ville la plus peuplée du pays. Elle s'est essentiellement développée grâce à ses ressources pétrolifères abritant des buildings de verre et de larges avenues. La ville de Riyad dispose de nombreux sites touristiques à voir : la forteresse de Masmak, le palais principal de Saad bin Saud, le zoo, Faisaliah Tower, Kingdom Tower, ainsi que le Musée national de la ville.

2. Jeddah : La porte de la Mecque

Connue aussi pour être le lieu où se trouve le tombeau d'Eve, la ville porterait ce nom à cause du mot arabe « Jaddah », qui veut dire « grand-mère », en référence à Eve, « grand-mère de l'humanité ».

Sur la rive orientale de la Mer Rouge.  Jeddah (Djeddah ou Gedda), est la deuxième ville d'Arabie saoudite. Elle a été à partir du VIIe siècle l’un des ports les plus importants sur les routes commerciales de l’océan Indien. C’est ici qu’arrivaient les marchandises à destination de La Mecque. C’était aussi le port d’arrivée pour les pèlerins voyageant par la mer. Ce double rôle a permis le développement d’une ville multiculturelle et ouverte vers le monde. La ville est caractérisée par une tradition architecturale originale, née de la fusion des traditions de construction en corail de la région côtière de la mer Rouge avec des idées et savoir-faire glanés le long des routes commerciales. Au XIXe siècle, les élites marchandes y ont notamment bâti de superbes maisons-tours ornées de larges roshans en bois et également par des maisons plus basses en pierre de corail, des mosquées, des ribats, des souks et de petites places publiques. La ville possède le plus haut jet d'eau du monde, qui s'élève à plus de 300 mètres : c'est l'emblème de Jeddah.

3. La Mecque : La ville Sainte

Située à l'ouest de l'Arabie saoudite et autrefois connue sous le nom de Bekka, La Mecque fut principalement un relai situé sur la route commerciale reliant les producteurs d’épices de l’Orient à la Mésopotamie et à la Méditerranée.

La Mecque est la ville la plus sacrée de l’islam et le lieu de pèlerinage (Hadj- est l’un des cinq piliers de l’islam.) L’accès à La Mecque comme à Médine, considérées comme des villes à vocation purement religieuse, ont été strictement interdites aux non-musulmans.

L’importance religieuse de La Mecque fut établie bien longtemps avant l’époque islamique. C’est à La Mecque que Dieu donna à Abraham l’ordre de quitter Agar et son jeune fils Ismaël ; c’est aussi à La Mecque que Dieu fit jaillir l’eau du puits de Zamzam, qui sauva la vie d’Ismaël et de sa mère et permit ensuite à La Mecque de devenir un endroit habitable. C’est à La Mecque enfin que Dieu donna à Abraham l’ordre de construire « la maison de Dieu – La Kaaba ».

Partout à La Mecque pullulent petites échoppes et galeries marchandes. Près de l'esplanade de la Grande mosquée, des centres commerciaux climatisés accueillent sans interruption des milliers de fidèles férus de n'importe quel souvenir du hajj. Les boutiques, parmi lesquelles les majors du luxe, ne désemplissent jamais. A cela s'ajoutent les innombrables gargotes et grandes enseignes de la restauration rapide, massées dans les petites ruelles comme dans les artères vrombissantes de cette cité de l'ouest saoudien.

4. Médine : la ville du Prophète

L’endroit est unique. Plus qu’une destination, c’est la ville à ne surtout pas manquer lorsque l’Arabie Saoudite vous ouvre grandement ses bras. C'est la seconde ville sainte de l'Islam après la Mecque. Elle abrite par ailleurs le tombeau de Mahomet.

Située dans la province du Hijaz à plus de 300 km au nord de La Mecque, Médine est également connue sous le nom de ville illuminée ou ville du prophète.  Son nom derive de l'arabe al-madina (la ville) une oasis située sur la côte est de l’Arabie Saoudite. Le nom « Médine » a remplacé, probablement à la période du prophète Mahomet ou peu après (VIIe siècle), l’appellation originelle de l’endroit : Yathrib.

Un peu d’histoire

Ce pays désertique, qui a vu naître l'islam en 622 et abrite les deux principaux lieux saints musulmans –La Mecque et Médine–,

A l’époque antique, l’Arabie du nord et centrale est un vaste territoire désertique et d’oasis isolés. Il est peuplé de bédouins qui circulent avec leurs troupeaux à la recherche de nouveaux pâturages, d’une population sédentaire habitant les oasis qui leur permettent de pratiquer une agriculture régulière, et d’une population également sédentaire, vivant dans les petites villes.

De nos jours

L'Arabie saoudite est l'un des rares pays du Proche-Orient qui ne soit pas né d'un territoire colonisé. On l'oublie, mais deux États saoudiens ont précédé le royaume, fondé officiellement par Abdelaziz ibn Saoud en L'Arabie saoudite le 22 septembre 1932  par la fusion des provinces du Nejd et du Hedjaz, que nous connaissons aujourd'hui. Abdelaziz ibn Saoud (Ibn Saoud) en devient le roi qui consolida L'État pour devenir un pays puissant et surtout acteur de la scène internationale.

La découverte de pétrole en mars 1938 transforme le pays sur le plan économique et marque le début d'une alliance stratégique avec les États-Unis, concrétisée. En échange d'un accès au pétrole, les États-Unis s'engagent à protéger militairement la dynastie des Saoud ce qui se traduit concrètement par un confort matériel pour les Saoudiens, mais sans changement des mentalités. En 1973, l'Arabie saoudite est le leader du cartel des pays pétroliers, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Dans les années 1980,  le poids de la communauté ultra-conservatrice et la pression fondamentaliste s'accentue. Une police des mœurs, la Muttawa, est mise en place, s'assurant que tout ce qui se passe dans le royaume n'enfreint pas les règles de l'islam.

Mais avec l’ascension du roi Salman au trône l’accent est mis sur l’effort de réforme qui porte également sur la transformation sociale basé sur le plan « Vision 2030 » du prince héritier Mohamed Ben Salman. L’idée que les transformations que connaît l’Arabie saoudite ont été simplement décrétées, du jour au lendemain, par une simple décision au sommet. L’un des exemples les plus parlants de ces changements à l’œuvre est la levée, à partir de juin 2018, de l’interdiction de conduire pour les femmes et et l’ouverture d’écouter de la musique publiquement, d’assister aux concerts et de participer aux évènements culturels organisés par l’Autorité générale de divertissement.

C’est votre argent

L'échange de devises et les transactions sont faciles en Arabie saoudite. La monnaie nationale de l'Arabie saoudite est le riyal saoudien. Toutes les banques du royaume proposent des services de change. Les bureaux de change sont situés dans les aéroports, certains centres commerciaux et divers autres endroits à travers le pays. Les cartes de crédit telles que Visa, MasterCard et American Express sont acceptées dans tout le royaume. Les guichets automatiques sont également largement disponibles.

Le Transport

Découvrir les grandes villes n’est pas très facile en indépendant. Il n’y a pas de transports en commun et la circulation y est difficile avec des embouteillages permanents. La situation sera meilleure lorsque le réseau de métro, actuellement en cours de construction a Riyadh, sera opérationnel. Sa mise en service est prévue pour 2021/2022. En attendant, le seul moyen de transport est le taxi, car ce n’est vraiment pas une ville faite pour les piétons.

Il existe de nombreux aéroports nationaux et le transport aérien est de loin le moyen le plus pratique de voyager à travers le pays.

Location de voitures: Louer une voiture est un moyen pratique et peu onéreux de partir à la découverte de l'Arabie Saoudite et de ses nombreuses attractions touristiques. Vous trouverez des agences de location dans les aéroports et dans la plupart des villes, ce qui facilitera vos déplacements.

Taxis : Il est facile de trouver des taxis en Arabie Saoudite, tout particulièrement près des lieux fréquentés comme les centres commerciaux, les hypermarchés et les parcs publics. Tous les véhicules sont équipés d'un compteur numérique indiquant le tarif, ainsi que des informations sur le chauffeur et la société de taxis. Certains hôtels proposent aussi des voitures privées.

Trains : Le réseau ferroviaire d'Arabie Saoudite se compose de trois grandes lignes principales :

La ligne Riyad-Dammam relie Riyad à la province  d'Ach-Charqiya. Elle dessert les gares de Dammam, Abqaiq, Hofuf et Riyad. La ligne Nord relie Riyad au nord de l'Arabie Saoudite, en desservant les gares de Riyad, al-Majmaah, Qassim, Haïl et al-Jawf. La ligne à grande vitesse de Haramain est la plus récente et la plus rapide du Moyen-Orient. Construite dans l'ouest de l'Arabie Saoudite, entre la Mecque et Médine, elle dessert les gares de la Mecque, Djeddah, King Abdullah Economic City et Médine.

Bus : La Société des transports publics d'Arabie Saoudite (SAPTCO) gère un grand réseau de lignes de bus dans toutes les régions du royaume, et permet ainsi de rejoindre les grandes villes et les villages.

L’hébergement

La plupart des hôtels à Riyad sont de type grands établissements de luxe avec des standards internationaux, davantage habitués à une clientèle d’affaire plutôt qu’à une clientèle touristique. On recense de très nombreux hôtels, en majorité pour budgets élevés ou moyens. Les hébergements petits budgets n’existent pour l’instant pas vraiment en Arabie Saoudite, car le tourisme y est encore très embryonnaire. Les grandes chaînes d'hôtels de luxe internationale sont bien représentées dans ces villes. Médine et La Mecque disposent d'un réseau d'hébergement très important à destination des pèlerins musulmans.

L’architecte Jean Nouvel a révélé le nouveau projet époustouflant dans lequel il se lance : un complexe hôtelier haut de gamme, construit dans les falaises du désert d’Al-Ula en Arabie saoudite afin de promouvoir le tourisme dans cette région chargée d'histoire.

Consommation (communication, WC, etc)

L'Arabie Saoudite a un système de télécommunications efficace et fiable. Tous les opérateurs GSM en Arabie saoudite offrent la 4G. Les forfaits « sans engagement » sont nombreux, ce qui est plutôt pratique pour les touristes afin d’éviter les frais de résiliation.  L'accessibilité à l’internet : Dans les grandes villes, la plupart des centres commerciaux, restaurants et cafés offrent un accès à internet.

A boire et à manger

Voyage So-Leader pense que l'une des meilleures façons de faire l'expérience d'un pays est de goûter à sa cuisine !

Utilisation fréquente d'épices et d'arômes spéciaux, qui donnent aux plats d'Arabie saoudite leur saveur caractéristique. L’origine de la cuisine saoudienne remonte aux traditions culinaires des peuples du désert, les Bédouins. Si le poulet, le riz et les dattes sont des aliments de base, le fatir (un pain arabe), le yaourt et les fèves font aussi partie intégrante du régime alimentaire des habitants du royaume. Les saoudiens ont traditionnellement consommé les mêmes types de mets pendant des milliers d'années. Certains des aliments courants dans la cuisine saoudienne incluent le blé, le riz, l'agneau, le poulet, le yaourt, les pommes de terre et les dattes

Les spécialités culinaires

« La nourriture est un symbole d'hospitalité dans le golfe Arabique »

La cuisine saoudienne est gouteuse et très épicée, le déjeuner est carné à base d’agneau et de poulet, la viande de boeuf est rare et le porc interdit par la loi islamique. Comparée aux autres cuisines du Moyen-Orient, la cuisine saoudienne est plus rustique et réconfortante et se compose essentiellement de plats de riz copieux ainsi que de bouillies et de ragoûts délicieux. (Les pains sont tout aussi excellents, comme le ragag, un pain fin comme du papier, ou le paratha, encore plus répandu que la pita.)

Les spécialités culinaires de l'Arabie saoudite les plus populaires :

- Les pitas accompagnent tous les plats 

- Riz, lentilles, pois-chiches et blé concassé sont aussi fréquents ;

- Salig, une bouillie crémeuse à base de riz blanc cuit dans un bouillon de poulet avec une touche de lait. Ce plat est légèrement assaisonné avec de la cardamome, du sel et du poivre noir, et servi avec du poulet bouilli ou rôti.

-Le Tharid, un pudding de pain salé, préparé en ajoutant des morceaux de khoubz (pain fin) à un ragoût de poulet ou de viande, de légumes et d'épices saoudiennes.

- Foul medames, un plat à base de fèves.

- Haneeth, fait de riz basmati, de viande d'agneau, et d'un mélange d'épices.

- Hininy, fait de dattes, de pain brun, de beurre, de Cardamome et de safran.

- Mande'e, un plat à base de viande de mouton et de riz.

- Kabsa (en français Kebsa), une famille de plats de différents riz, considéré comme le plat national d’Arabie Saoudite. Le mets se compose de riz basmati, de raisins, de dattes, d’amandes et d’un mélange d’épices qui inclut des oignons, de la cardamome, de la cannelle et de l’ail.

- Khmer, à base de pâte de blé de Fifre Rouge, d'eau chaude et de levure.

- Markook, un type de pain plat sans levain

- Mutabbaq, une galette fourrée dont le nom signifie "plié"

- Sambusak(en français Samoussa), un beignet composé d'une pâte de blé farcie de légumes ou de viande et d'épices.

- Kultra (à base de poulet ou d'agneau) est populaire pour le déjeuner ;

- Les Kébabs servis avec de la soupe et des légumes ;

- Les Mezze

- Kleeja  (Dattes ) : Manger des dattes est une tradition bédouine très ancienne. Ces fruits, symboles de courage et bravoure du peuple arabe, sont cueillis sur les palmiers-dattiers dans le désert.

- Kleicha, un biscuit très apprécié des Saoudiens et souvent rempli de dattes

- Kaak un biscuit

La consommation d'alcool est interdite et le café arabe et les jus de fruits sont une alternative populaire, de l'hibiscus à l'orange, en passant par la mangue) et les cocktails sans alcool.

Gawha, le rituel accompagnant le service du café est une partie importante de la culture saoudienne.

Alcool : il n'y a pas de bars, l'alcool est interdit par la loi et le non-respect de cette loi fait courir le risque de pénalités sévères. Ceci s'applique aux personnes de toutes nationalités et religions, tout comme manger, boire et fumer en public pendant le jeûne du Ramadan.

Restaurants spécialisés : Des restaurants qui servent de la cuisine indienne, chinoise, arabe, italienne, française, mexicaine, japonaise et libanaise sont disponibles à travers le pays.

En général, on ne laisse pas de pourboire, bien que la tendance soit au changement dans ce domaine. Les restaurants font le service à table.

Les prix pratiqués

Repas économique -10 à 21 USD

Repas ordinaire - 21 à 32 USD

Repas de qualité - 32 USD et au-delà

Culture et coutumes

Le pays est régi par le wahhabisme, une version orthodoxe de l'islam, qui avait jusque-là interdit l'alcool, le cinéma, le théâtre, ainsi que la mixité dans les lieux publics. Les femmes ne pouvaient ni conduire, ni travailler sans l'aval d'un membre masculin de la famille. La connaissance des coutumes du pays peut vous aider à vous sentir plus à l'aise et plaît toujours aux habitants. Le riche patrimoine et les traditions de l'Arabie saoudite ont été modelés par son rôle historique de carrefour commercial et de berceau de l'islam. Ces dernières années, le royaume a connu une transformation culturelle significative et a fait évoluer ses coutumes ancestrales pour s'adapter au monde contemporain. Le port de l'abaya n'est pas obligatoire pour les femmes visitant le royaume. Comme dans la plupart des pays musulmans conservateurs, il faut veiller à avoir une tenue correcte et couvrante, même pour les hommes, qui doivent éviter les shorts. La consommation d’alcool et de viande de porc est interdite sur tout le territoire. Les magasins ferment pendant les horaires de prière, donc le soir, entre celle du coucher du soleil et celle de la tombée de la nuit, il faut s’organiser un peu. Les femmes doivent adopter des tenues couvrantes en tout temps. Le port de l'abaya est recommandé. Les hommes doivent s'habiller convenablement : être vêtu d'un short et d'un débardeur est mal vu

Jours fériés

Fêtes nationales

-1er janvier : Jour de l’An

-23 Septembre : Fête Nationale

Fêtes islamiques

Les fêtes musulmanes suivent les calendriers grégorien et lunaire, les dates varient donc d'une année sur l'autre. Les musulmans du pays ne célèbrent que la fin du Ramadan et la fête du Sacrifice.

-Mulid An-Nabi : L’anniversaire du Prophète Mahomet.

-Eid Al-Fitr ou Eid As-Saghir (Petite Fête) : La fin du jeûne du ramadan

-Eid Al-Kebir ou Eid Al-Adhah (Grande Fête) : La commémoration du sacrifice d'Abraham. Les quatre jours de f-festivités marquent la période de l'accomplissement du "cinquième pilier" de l'Islam, autrement dit le pèlerinage à La Mecque. Cette fête est aussi importante que le Noël des chrétiens.

Les Incontournables 

L’ouverture au tourisme offre de belles perspectives aux passionnés de voyage.

C’est l’occasion de découvrir une terre quasi vierge pour le tourisme avec de nombreux sites largement méconnus. Bien qu’en majorité désertique, le pays ne se résume pas aux dunes de sables, loin de là… Le joyau de l’Arabie Saoudite c’est Al-Ula, avec le site nabatéen de Madain Saleh, qui appartient à la même civilisation que Petra en Jordanie. Il y a aussi la vieille ville de Jeddah, les plages de la mer Rouge, l’oasis d’Al-Ahsa, le cratère volcanique d’Al-Wahbah, les montagnes de Taif…

1-La forteresse Al Masmak et les Souks

Riyad est une capitale moderne avec peu de sites historiques. Les bédouins du désert étaient des nomades et ils érigeaient peu de constructions. D’où l’intérêt de visiter

La forteresse Al Masmak, situé dans le quartier traditionnel de Riyad, Deira, là où se trouvent les souks. Construite vers 1865, la forteresse est considérée comme un lieu important de l’histoire saoudienne. Elle a été conquise en 1902 lors de la bataille de Riyad par Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud, dit Ibn Saoud, le fondateur du royaume actuel d’Arabie Saoudite en 1932. L’espace musée présente l’histoire du site et la dynastie des Saoud.

A l’intérieur, on découvre des éléments de l’architecture arabe traditionnelle comme les portes en bois peintes de couleurs vives avec des motifs géométriques.

2-Le site naturel de Edge of the World

A un peu moins de deux heures de route de Riyad, se situe un des plus beaux sites naturels d’Arabie Saoudite. Son vrai nom est Jebel Fihrayn, mais il est devenu plus commun de le désigner par son surnom “Edge of the World”. En français, on pourrait traduire par “Au bord du monde”: c’est l’impression qu’on a lorsqu’on admire la vue au sommet de cette immense et vertigineuse falaise. Cet escarpement est le résultat géologique des mouvements des plaques tectoniques en Arabie Saoudite sur près de 1000km du nord au sud du pays, les deux plateaux terrestres ont une différence de hauteur de 300m, ce qui donne lieu à ces falaises spectaculaires.

3-Les roches historiques de Graffiti Rock

Le désert d’Arabie Saoudite cache de très nombreux trésors historiques comme de vieilles roches gravées datant de plusieurs milliers d’années avant notre ère. Près de Riyad, deux sites sont assez faciles d’accès, baptisés tout simplement Graffiti Rock 1 et Graffiti Rock 2. Le premier se situe à proximité de l’autoroute de la Mecque, à une heure de route de la capitale, à côté du village de Musayqirah.

4- Dariya

Lieu de naissance du premier État saoudien, Dariya est un carrefour historique des pèlerins et des marchands, et site de l'un des développements les plus ambitieux du patrimoine du royaume. Incurvés en périphérie de Riyad, et érigés sur l'oasis bordant les rives du Wadi Hanifa, les murs en briques d'argile de Dariya abritaient autrefois une ville dynamique, commerçante et culturelle au beau milieu du désert. En 1745, la ville fut désignée comme la capitale du royaume et établit les bases de ce qui deviendrait l'Arabie Saoudite unifiée. Les ruines d'al-Turaif ont été inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2010 et depuis lors, font l'objet de travaux de restauration minutieux visant à redonner vie au patrimoine historique.

5- La Mosquée flottante a Jeddah

Érigée à l'extrémité nord du bord de mer de Djeddah, la mosquée Al Rahma est surmontée d’un dôme turquoise et relié au rivage par une allée aux murs bas. Ce point de repère local porte le surnom affectueux de « mosquée flottante » car il est soutenu par des pilotis blancs. À marée haute, resplendissante sous le soleil, la mosquée semble flotter sereinement sur les vagues. Au fil des ans, la mosquée est devenue particulièrement prisée des pèlerins effectuant le Hajj et la Oumra, puisque Djeddah demeure le point d'accès pour les villes saintes de la Mecque et de Médine, mais les touristes l'apprécient aussi beaucoup.

6- Dammam

Métropole moderne qui bénéficie d'une situation exceptionnelle sur la côte, Dammam offre une vue dégagée sur les eaux paisibles du golfe arabe. Réputée pour ses parcs verdoyants et luxuriants, son vaste front de mer et ses plages de sable, la ville est également très agréable en hiver, grâce à des températures tout juste supérieures à 20 °C dans la journée et d'environ 10 °C la nuit. La région jouit d'une réputation croissante en tant que destination consacrée aux arts, aux sports et aux loisirs. Elle abrite la première exposition de street-art du royaume, dans le quartier de Bayoonya à Khobar, et propose plusieurs centres culturels et musées. Vous pourrez vous intéresser à la science et l'innovation au SCITECH, ou opter pour des visites sur le thème de la culture populaire dans les pittoresques musées Taybeen et Alfelwah et Aljowharah. En fin de journée, parcourez les allées du souk Share Al-Hob de Dammam, où vous trouverez de nombreux marchands, artistes et musiciens de rue.

7- Al Ula : « un musée vivant ».

Al-Ula, en plein cœur du désert du nord-ouest de l'Arabie saoudite, vous découvrez le premier site du royaume classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Al-Ula a tout d'une destination au top : des anciennes tombes, héritage d'une civilisation vieille de 7 000 ans, de superbes formations rocheuses et canyons naturels, une myriade d'activités sportives d'aventure et des installations artistiques à l'avant-garde. Encore largement ignorée des touristes internationaux, Al Ula est une des merveilles naturelles et on peut l’admirer dans le silence de son immense désert.  La couleur et la forme des roches et du sable sont tout simplement exceptionnel et d'une beauté absolue.

8- Madain Saleh :

Véritable trésor national, le site de Madain Saleh est l'attraction touristique dans la partie nord-ouest et le premier site de ce pays inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. Anciennement appelé Hegra, il s’agit du plus important site conservé de la civilisation des Nabatéens au sud de Pétra (Jordanie), il comporte notamment des tombes monumentales aux façades décorées, datant principalement du 1er siècle avant J.C. au 1er siècle après J.C. Le site compte aussi une cinquantaine d’inscriptions de la période pré-nabatéenne et des dessins rupestres. Al-Hijr est un témoignage unique de la civilisation nabatéenne. Avec ses 111 tombes monumentales, dont 94 avec des façades décorées, et ses puits, le site est un exemple exceptionnel de la qualité de l’architecture des Nabatéens et de leur maîtrise des techniques hydrauliques.

9-La Mecque

La Mecque est une ville située au Sud-Ouest de l’Arabie Saoudite et considérée comme la ville sainte de l’islam. Cité natale du prophète Mahomet, elle est chaque année visitée par des millions de fidèles de toutes les confessions musulmanes. D’où qu’ils soient, les musulmans, qui sont les seuls bienvenus dans cette ville, réalisent leurs prières quotidiennes de façon à être tournés dans sa direction (« la qibla »). Si vous êtes musulman et que vous avez la chance de vous rendre à La Mecque pour votre pèlerinage, ne manquez pas cette ville chargée d’histoire et de monuments !

Au coeur de la mosquée se trouve la Kaaba, dans lequel se trouve la pierre noire, la Kaaba aurait été selon la tradition, bâtie d'abord par Adam, puis Abraham, mais également par Mahomet le Prophète. Bâtie avant l'avènement de l'Islam, la Kaaba était remplie d'idoles que Mahomet détruira plus tard, et qui ne conserva que la Pierre Noire la considérant comme un don d'Allah. La pierre a éclaté une fois lors d'un incendie, puis elle fut volée puis restituée pour être finalement encastrée dans un des murs du cube. Située dans le désert du Hedjaz, La Mecque est interdite d'accès aux non-musulmans, qui ne peuvent aller que jusqu'à Djeddah. L'accès à la ville est très contrôlé, et il faut même se doter de certificats pour y entrer.

10- Medine

L’endroit est une destination unique. C’est la ville à ne surtout pas manquer lorsque l’Arabie Saoudite vous ouvre grandement ses bras. À plus forte raison quand on est musulman, car il s’agit en effet de la deuxième ville Sainte de l’Islam après la Mecque. Voilà qui semble justifier son regain d’intérêt auprès de touristes et pèlerins. Si vous voulez recevoir d’abondantes bénédictions, faites un tour du côté de Médine. Votre illumination sera totale ! Médine contient le tombeau du Prophète, de sa fille et des premiers califes, elle est ainsi la deuxième ville sainte de l'Islam. Sa mosquée, Masjid al-Nawabi, a été construite par le Prophète Mahomet. Non loin de la ville, la Mosquée de Quba est la première mosquée à avoir été bâtie du monde, elle aussi par Mahomet et ses compagnons. La ville est interdite aux non-musulmans, ainsi que la Mosquée de Quba.

11- Jeddah

Jeddah représente la plus prestigieuse ville dans les environs de la mer Rouge. Située seulement à 40 km de la terre sainte la Mecque. La devise officieuse de la ville, "Jeddah ghair", signifie "Jeddah est différente". Devenue le centre cosmopolite de l'Arabie saoudite, elle regorge d'hôtels exceptionnels et d'événements de renom comme le Festival international du film de la mer Rouge, qui a lieu à la fin de l'hiver. L’unicité des vieux quartiers, les styles architecturaux de grands édifices, les restaurants modernes, les plages et les centres de distractions font de cette ville la plus belle et la plus attrayante aux yeux des voyageurs qui se réjouissent du charme de ses couleurs. Tout s'y déroule avec la mer Rouge pour toile de fond : le commerce, la plongée sur les récifs, et la pêche aux légendaires fruits de mer de Jeddah. La ville où, selon la croyance locale, Ève repose est un mélange captivant d'histoire et de modernité qui la rend merveilleusement différente

Voyage So-Leader s'engage à vous aider à voyager de manière à respecter les populations locales, leur culture, leur économie et l'environnement. Gardons à l’esprit que tout comportement, tenue vestimentaire ou mode d’expression dans votre propre pays peut choquer ou heurter dans un autre.

Voyagez responsable

Principaux conseils de voyage responsable

1. Soyez toujours attentif et respectueux des coutumes, traditions, religion et culture de vos hôtes. Evitez de vous ingérer et prendre parti dans les affaires politiques ou sociales locales. 

2. Assurez-vous que les personnes prises en photos y consentent, surtout les enfants. Engagez-vous à les protéger contre toute forme d’exploitation ou de violence sexuelle

3. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent : vous n’êtes plus un « client roi » en pays conquis, mais un « simple invité » qui représente et doit faire honneur à son pays.

4. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser, ne serait-ce que pour briser la glace !

5. Le marchandage sur les marchés doit rester bon enfant, avec calme et raison. C’est comme un jeu de rôle, qui peut être amusant ! Si le marchandage n’est pas de mise, n’insistez pas.

6. Privilégiez les productions alimentaires régionales et l’artisanat local. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels. Sauf à Pékin, évitez le « made in China »

7. Bannissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout ceux menacés et n’achetez pas d'ivoire, corail ou tout autre produit issu d'animaux en voie de disparition.

8. Ne gaspillez pas l’eau ni l’énergie. Respectez les règles affichées dans les hôtels, musées, plages ou autres espaces naturels pour contribuer à préserver l’équilibre des lieux.  

9. Pour des raisons environnementales, évitez d'acheter de l'eau en bouteilles plastique. Remplissez votre gourde ou une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

10. Débarrassez-vous de vos déchets et triez-les toujours soigneusement, y compris les mégots de cigarette.

Notre sélection de voyages