ILE MAURICE

Capitale : Port-Louis   (150.000 habitants)
Population : 1 300 000 habitants
Langue Officielle : Français, créole, anglais, hindi, tamoul, urdu, hakka, bhojpuri   
Monnaie Locale : Roupie mauricienne Taux de change (1 € = 45 MUR) 
Fuseau Horaire : Vérifiez le type de prise électrique sur la destination
Indicatif téléphonique : +230

Travel–Score de la destination : 35/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Formalités

Trouvez toutes les formalités ici.  

L’admission à Maurice pour les ressortissants français se fait sans visa préalable. Il sera apposé sur le passeport (dont la validité doit être postérieure à la date du retour)  à l’arrivée (port ou aéroport) par les services de l’immigration.

Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de  contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente.

L'île Maurice est située dans l'Océan Indien au nord-est de l'île de la Réunion, dans l'archipel des Mascareignes. La population a des origines très métissées. Son économie repose sur la finance, le tourisme, l'industrie notamment textile et pharmaceutique, et la culture de la canne à sucre, bien que ce  dernier secteur soit moins prépondérant.

Géographie et environnement

L'île Maurice s’étend sur une superficie de 1 865 km² (65 km sur 45 km). Le point culminant est le Piton de la Rivière Noire à 828 mètres d’altitude.

Rodrigues, Troisième île de l’archipel des Mascareignes,  à quelque 650 km au nord-est de l’Île Maurice. Ses 130 km2 représente un point sur la carte, cherchez avec attention ! Surnommée la "Cendrillon des Mascareignes", naturelle et sans artifice, Rodrigues offre un lagon aux eaux mirifiques, de longues plages bordées de filaos, un relief d’origine volcanique dominé par le Mont Limon (390 m), des cultures en terrasse et des vallées profondes à découvrir en randonnée. Sans oublier une faible pluviométrie et des températures clémentes toute l’année.

La meilleure saison pour visiter l’île Maurice et Rodrigues

Il fait beau toute l’année à l’île Maurice surtout d’avril à juin et de septembre à novembre... Pendant l’hiver, de juin à septembre, les températures sont moins élevées. De janvier à mars, l’atmosphère et la période cyclonique est chaude et humide avec des précipitations.

Un peu d’histoire

Dates historiques

L’Ile Maurice est demeurée longtemps inconnue et inhabitée, jusqu’à ce qu’elle soit visitée par des marins arabes, probablement au Moyen Âge, et qu’elle commença à figurer sur les cartes géographiques, vers 1500, sous le nom arabe de « Dina Arabi ».

1511 : Découverte de l'île par Pedro Mascarenhas, qui donna son nom aux Mascareignes, archipel qui comprend Maurice, Rodrigues et la Réunion.

1598-1712 : Occupation hollandaise.

1735 : La Bourdonnais organise la colonisation de l'île par la France.

1814 : L'île Maurice devient une colonie de la Grande Bretagne.

Ces colonisations successives ont offert un héritage culturel et historique très riche à l’île et une société multiculturelle sans conflits. Des personnes de religions, de langues et de cultures différentes peuvent vivre en harmonie en tant que communauté unique. Les Français ont joué un grand rôle dans ce mélange de différentes cultures quand ils ont occupé et pris le contrôle de l’île.

De nos jours

1968 - Indépendance de l'île, et régime démocratique.

Votre argent

Il y a des distributeurs automatiques de billets dans la plupart des villes mais des petites coupures seront utiles dans les zones rurales, les marchés ou les petits restaurants locaux.

Des pourboires seront appréciés, car les salaires ne sont pas particulièrement élevés et le « service » facturé ne revient pas toujours au personnel. Gratifiez directement en espèces les serveurs des restaurants, bars et cafés, chauffeurs, porteurs de bagages, etc…

Les transports sur l’île Maurice et Rodrigues

En voiture

Le réseau routier mauricien comporte près de 1 850 km de routes asphaltées. Il comprend une excellente autoroute, des routes nationales très correctes et des routes secondaires en état plus variable. Par ailleurs, il est aussi facile de se déplacer à Maurice en utilisant le réseau des bus, qui couvre toute l'île et des routes très praticables à la location de voitures.

Le bus 

Le réseau bus de l’île Maurice est bien développé et relie tous les points de l’île, et reste le meilleur moyen de transport local, une bonne occasion pour découvrir la vie quotidienne.

Location de voiture 

La majorité des loueurs se trouvent à l’aéroport, à Port-Louis et dans les stations balnéaires. Indispensable si vous avez l’intention de vous déplacer pendant la journée, ou vous promener dans l’ile.

L’hébergement à l’île Maurice

Partir à l'île Maurice en famille ou entre amis et louer une villa, c'est l'assurance de bénéficier d'un confort absolu, avec piscine les pieds dans l'eau et des services adaptés.

Cependant, les maisons d’hôte se multiplient, et des chaines hôtelières luxueuses seront aussi vous séduire par leur confort, services et activités.  

Consommation

La couverture des téléphones portables est généralement excellente à l'île Maurice, surtout en ville, et moins bonne voire inexistante dans certaines des régions rurales ou montagneuses.

Plus encore qu’à domicile, le téléphone portable est souvent indispensable à l’étranger, pour (communiquer ou surfer, principalement consulter un plan ou vérifier un taux de conversion). Pour ne pas dépendre exclusivement du wifi, il faut activer son itinérance, les principaux opérateurs français ont contracté avec les opérateurs locaux mais vérifiez au préalable les tarifs à l'international et les pays inclus dans votre forfait. 

3 solutions :

-              vous désactivez l'accès aux données mobiles à l'étranger et cherchez des bornes WIFI

-              vous souscrivez une option internationale ponctuelle pour le(s) pays de destination.

-              Si vous avez un second téléphone débloqué, vous achetez une Carte Sim Internationale ou une Carte Sim locale pour la durée du séjour

Il y a des distributeurs automatiques de billets dans la plupart des villes et dans les halls des hôtels.  Les cartes de crédit sont largement acceptées.

A boire et à manger

Il est impossible de découvrir totalement un pays sans y avoir testé les spécialités culinaires et avoir partagé un repas ou une collation avec des locaux. Les options sont infinies. Le temps dont vous disposez, vos goûts alimentaires et votre budget vous feront goûter la street-food, un repas sur le pouce simple et bon marché, ou une grande table gastronomique ; que ce soit en centre-ville, une station touristique ou au sein d’une communauté locale, et cela, où que vous soyez dans le monde.

Le vindaye : originaire de l'ouest de l'Inde, le vindaloo a été introduit à l'île Maurice sous le nom de vindaye. Se prépare avec des graines de moutarde, vinaigre, oignons, épices... et se sert froid. Il accommode parfaitement les poissons.

Le rougail : spécialité créole venant de la Réunion. À Maurice, il est surtout à base de tomates, oignons, ail (d'où son nom), gingembre et d'épices. Fort en goût.

Le chutney (ou chatini) : originaire de l'Inde mais d'origine anglaise. Mélange d'épices écrasées, ail, gingembre, piment, vinaigre, etc. Il relève les plats endormis.

Le carry (ou curry) et le cari : typiquement indien, le carry n'est pas une seule épice mais un ensemble d'épices. Le cari est le nom d'une préparation, un plat (cari-poulet, cari-poisson) qui contient du carry (l'ensemble d'épices).

Le briani (ou byriani) : plat musulman traditionnel du nord de l’Inde, qu’on retrouve assez souvent à Maurice.

Les poissons : grillés, en cari, en vindaye  ou même fumés. Maurice propose son lot de poissons tropicaux, notamment le marlin.

Les fruits de mer : crabes, faille-faille, carcassailles, cipayes, p'tits poules, etc. On trouve aussi des crevettes (chevrettes). Enfin, une des reines de la table : l'ourite (poulpe).

Samoussas, dholl puri, rotis, beignets : ces en-cas sont fréquemment proposés par les marchands ambulants qui passent sur les plages à l'heure du déjeuner, et sur les étals des marchés ou au bord des routes.

A Rodrigues

Assez peu influencée par l'île Maurice, même si de nombreux plats comme le cari figurent à la carte, la vraie cuisine rodriguaise se singularise par l'emploi systématique de produits locaux. La cuisine y est moins épicée qu'à Maurice, ne subissant pas l’influence indienne. Le maïs et le riz ont successivement constitué la base de l'alimentation,  servis avec un rougail d'ourites (poulpes), un bouillon de poisson et des haricots rouges. Le tout accompagné de redoutables mais succulents piments limon, piments zourites ou piments mangue. L'autre grande spécialité, héritage de l’occupation britannique, est le cochon boucané.

A déguster absolument durant votre séjour

Le mine frit

un plat de nouilles chinoises sautées aux légumes, avec des œufs, des crevettes et du poulet ou du boeuf. Vous pouvez relever son gout avec  une délicieuse sauce à l’ail ou au piment

Le bol renversé

Cette spécialité sino-mauricienne est concoctée à base de riz, avec des champignons, brèdes et autres légumes, d’un sauté de viande au choix, couronné d’un œuf au plat coulant. Il est disposé dans un bol avant d’être retourné dans l’assiette.

Le rougail de poisson

Ce plat typiquement créole, accompagné de riz blanc et de lentilles, est principalement composé d’une sauce à base de tomate, d’ail, de gingembre, d’oignons, de piment et d’épices. À celle-ci, on ajoute du poisson salé ou « snoëk », prononcé sounouk à l’île Maurice.

Le vindaye de poisson

Venant de l’ouest de l’Inde, le vindaye de poisson est frit dans l’huile avant d’être macéré dans un mélange d’épices, d’oignons, d’ail et de vinaigre pour relever les arômes. On l’accompagne de pain ou de riz avec un bouillon de brèdes.

Le bouillon de crabe

Le bouillon de crabe se prépare avec du poivre, des graines de moutarde et de cumin, du piment, des épices, de l’eau et une sauce de tamarin. Il est servi très chaud, généralement en hiver. Un régal pour les amateurs de fruits de mer.

Le riz pulao

À base de viandes et d’épices, le pulao est originaire du Moyen-Orient et d’Asie centrale. Il a été réadapté dans les cuisines mauriciennes pour devenir un plat typiquement créole avec des saucisses chinoises et un chutney de pommes d’amour pimentée.

Le dholl puri

Réputé comme le plat le plus apprécié sur l’île tant par les Mauriciens que les étrangers, le Dholl Puri est une pure création locale. Ces crêpes salées sont farcies de cari de gros pois, de rougail, de chatini et d’un bon piment confit de Rodrigues.

La salade de gâteaux piments

On trouve ces succulentes petites boulettes salées à tous les coins de rue sur l’île. Préparées avec une pâte de pois cassés, du piment séché et des herbes aromatiques, puis frites à l’huile, elles se consomment aussi en salade. On y ajoute des oignons, des tomates, de la coriandre, du sel et encore une pincée de piment.

Comme dans de nombreux pays, boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé. Évitez également les glaçons dans les boissons et pensez à peler vos fruits et légumes avant de les consommer

Pour respecter l'environnement, essayez d'éviter d'acheter de l'eau en bouteille. Il est préférable de remplir une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée dès que vous en avez l’occasion, notamment dans les hôtels.

Culture et coutumes

Thaipoosam Cavadee

Cette fête est célébrée par la communauté tamoule lors de la pleine lune de janvier ou février pour rendre hommage au Dieu Muruga, fils de Shiva, au cours de 10 jours de prière et de jeûne, et les festivités s’achèvent par un pèlerinage aux temples avec leurs cavadee, une structure en bois décorée de fleurs.

Holi

La fête des couleurs, qui symbolise la victoire du bien sur le mal. La coutume veut que la veille, des feux de bois soient allumés et que durant la fête, les participants s’aspergent avec de l’eau et de la poudre colorée pour se souhaiter bonne chance.

Fête du Printemps

La fête du printemps est le jour le plus important pour la communauté chinoise de Maurice, car elle représente également le nouvel an chinois. Les rues sont décorées avec des lanternes rouges qui symbolisent le bonheur, la nuit est ponctuée, d’après la tradition, de feux d’artifices et de pétards pour faire fuir les démons et, plusieurs spectacles de danse du lion et du dragon sont organisés partout à travers l’île.

Ougadi

La fête Ougadi marquée début de la nouvelle année pour la communauté télougou mauricienne, elle représente le jour de la création du monde. Les préparations débutent environ une semaine à l’ avance avec un grand nettoyage des maisons, décorées de guirlandes de feuilles de mangue et de rangolis pour accueillir la nouvelle année.

Le festival annuel de Chinatown

Durant le festival, Port-Louis est animée par les battements des tambours, la musique asiatique, les numéros d’arts martiaux et les spectacles traditionnels de danse du dragon et du lion et des stands de gastronomie chinoise tels le Zongi, les Wonton, et les Ah Kien.

La fête du Pain

Au mois de mai, plusieurs activités sont organisées avec l’objectif de mettre en valeur les métiers de boulangers et pâtissiers. Des expositions, dégustations et concours autour des pains traditionnels font le succès de cette célébration.      

Le Dragonboat Festival

Au Caudan Waterfront, les équipes s’affrontent sur l’eau pour rendre hommage au célèbre poète Qu Yuan. La légende raconte qu’après son suicide, les villageois ont souhaité préserver son âme des démons en frappant l’eau avec les rames et en battant du tambour. Lors de la célébration, des embarcations traditionnelles appelées Dragon Boat, voguent sur le port et sont en compétition pour remporter la course. 

Ganesh Chaturthi

Ce festival hindou commémore la naissance du dieu à la tête d’éléphant, Ganesh. Apres 30 jours de jeûne, les fidèles, plus particulièrement les marathis, défilent dans les rues avec des gigantesques effigies de Ganesh, pour les immerger dans une rivière, un lac ou la mer la plus proche, suivi de prières et de chants.

Divali

La fête de la lumière est l’une des plus importantes fêtes célébrée par toute la communauté hindoue. Elle symbolise la victoire du bien sur le mal, de la vie sur la mort et de la lumière sur les ténèbres. Pendant la nuit de Divali, les familles allument des petites lampes en terre cuite devant leurs maisons et les décorent de guirlandes lumineuses colorées.

Festival International Kréol

Le Festival International Kréol est organisé depuis plus de 10 ans et met en lumière la culture créole de l’île Maurice à travers plusieurs activités comme des concerts de Sega avec des artistes locaux et de la région, des festivals culinaires et des régates entre autres.

Porlwi by Light

Lors de ce festival contemporain, la capitale se transforme en un véritable théâtre où des artistes  toutes catégories confondue se produisent pour offrir un spectacle unique. Le concept a été élaboré afin de célébrer la ville mythique de Port-Louis grâce à des lumières.

Jours fériés

1er/2 janvier : Nouvel an

25 janvier : Fête du Printemps

1er février : Abolition de l’esclavage, surtout au Morne

8 février : Thaipoosam Cavadee

21 février : Maha Shivaratree

12 mars : Jour de l’indépendance

25 mars : Ugaadi

1er mai : Fête du travail

15 août : Assomption

23 août : Ganesh Chaturthi

2 novembre : Arrivée des travailleurs engagés

14 novembre : Divali

25 décembre : Noël

Les incontournables

Cap Malheureux

L'église au toit rouge tournée vers le lagon, l'image d’Épinal de l'île Maurice, l'une des cartes postales les plus vendues

Domaine de Bois Chéri

Une usine produisant plus de la moitié du thé mauricien, et son musée avec objets pittoresques et maquette du Cutty Sark

Gris-Gris

Superbe côte sauvage où les falaises de roches volcaniques noires subissent les assauts féroces de l'océan

Jardin de Pamplemousse

Jardin botanique abritant près de 600 espèces, parmi lesquelles 85 variétés de palmiers, dont la plupart  proviennent des Mascareignes

La Vanille (Réserve des Mascareignes)

Vaste parc rassemblant plus de 2 000 sauriens élevés au bord de bassins luxuriants, et plus de 500 tortues géantes évoluant dans une savane reconstituée

Morne Brabant

Péninsule paradisiaque classée à l'Unesco, sorte de pain de sucre aux parois abruptes s'élevant à 245 m, entourée d'une bande de plage et d’hôtels sublimes. Pendant la période coloniale, des esclaves marrons pourchassés par gendarmes et chiens avaient trouvé l’ultime refuge au sommet du morne en ce lieu, et choisirent d’y mourir en suicide collectif plutôt que se laisser capturer.

Chutes de Tamarin

Magnifique écrin abritant sept cascades en enfilade, une randonnée qui fait aussi découvrir une flore d'une immense richesse

Anse Bouteille (île Rodrigues)

Superbe petite plage encastrée entre les roches, digne des plus belles cartes postales de Rodrigues, avec profusion de poissons et de coraux

Île aux Cocos (au large de Rodrigues)

Une réserve naturelle aux eaux mirifiques, refuge de nombreux oiseaux marins pendant l'hiver austral

Activités incontournables

Potron-Minet avec un pêcheur

La pêche est essentielle dans l'économie, et la gastronomie. En voguant sur le lagon azur vers le large, vous allez contempler le lever du soleil sur le paysage de l’île.

Escalader le Morne Brabant

Son point de vue panoramique sur l'île Maurice sera le terme d’une balade en pleine nature, au milieu de panoramas extraordinaires. Si vous souhaitez apporter une touche culturelle et historique à cette ascension, prenez un guide pour découvrir l'histoire du Morne, refuge des marrons, les esclaves en fuite.

Nager parmi les dauphins

Depuis la côte Ouest de l'île, votre bateau vous amène successivement à la rencontre des différents types de dauphins que vous pourriez rencontrer. D’abord, avant la barrière, les « Longs Becs »,  par groupes de 10 à 100 de la taille des dauphins méditerranéens. Puis en haute mer, « les Souffleurs » en petits groupes, plus curieux et joueurs et qui n’hésitent pas à venir vers vous Une expérience extraordinaire, magique

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre. S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour l'Île Maurice

1. Soyez toujours attentif et respectueux des coutumes, traditions, religion et culture de vos hôtes. Evitez de vous ingérer et prendre parti dans les affaires politiques ou sociales locales. 

2. Assurez-vous que les personnes prises en photos y consentent, surtout les enfants. Engagez-vous à les protéger contre toute forme d’exploitation ou de violence sexuelle.

3. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent : vous n’êtes plus un « client roi » en pays conquis, mais un « simple invité » qui représente et doit faire honneur à son pays.

4. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser, ne serait-ce que pour briser la glace !

5. Le marchandage sur les marchés doit rester bon enfant, avec calme et raison. C’est comme un jeu de rôle, qui peut être amusant ! Si le marchandage n’est pas de mise, n’insistez pas.

6. Privilégiez les productions alimentaires régionales et l’artisanat local. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels. Sauf à Pékin, évitez le « made in China »

7. Bannissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout ceux menacés et n’achetez pas d'ivoire, corail ou tout autre produit issu d'animaux en voie de disparition.

8. Ne gaspillez pas l’eau ni l’énergie. Respectez les règles affichées dans les hôtels, musées, plages ou autres espaces naturels pour contribuer à préserver l’équilibre des lieux.  

9. Pour des raisons environnementales, évitez d'acheter de l'eau en bouteilles plastique. Remplissez votre gourde ou une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

10. Débarrassez-vous de vos déchets et triez-les toujours soigneusement, y compris les mégots de cigarette.

Notre sélection de voyages