CÔTE D’IVOIRE

Capitale : Yamoussoukro (politique) 300 000 habitants. Abidjan (économique) 4.7millions d’habitants.
Population : 26 260 000 habitants
Langue Officielle :  français, baoulé, bété, dioula, sénoufo.
Monnaie Locale : ECO (ancien franc CFA) depuis juillet 2020 – 1000CFA = 1,50€. Taux de change
Fuseau Horaire : UTC +0
Prises Electriques : prises de type C / E. Vérifiez le type de prise électrique sur la destination
Indicatif téléphonique : +225

Travel–Score de la destination : 19/50
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Formalités

Trouvez toutes les formalités ici.  

Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de  contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Présentation

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente.

La Côte d’Ivoire est un pays d'Afrique occidentale, situé dans l'hémisphère nord, entre le Tropique du Cancer et l'Equateur. Le pays est bordé au sud par l’Océan Atlantique, au niveau du golfe de Guinée et partage des frontières terrestres avec le Liberia et la Guinée à l’ouest, le Mali et le Burkina Faso au nord, et le Ghana à l’est.

La Côte d'Ivoire a la forme d'un carré irrégulier de plus de 550 km de côté. Sa superficie totale est de 322 462 km2 (terres et eaux intérieures), soit environ la moitié de la superficie de la France.

Géographie et environnement

La Côte d'Ivoire présente dans l'ensemble un relief peu accidenté, constitué de plaines et de plateaux, à l'exception de l’ouest du pays, plus montagneux.

Au sud du pays, le long du Golfe de Guinée, la côte est constituée de falaises dans sa partie ouest, et d'une bande de sable et de lagunes à l’est.

Au nord de cette bande littorale, se trouve une vaste plaine, puis une région de bas plateaux (situés à des altitudes inférieures à 350 m).

En remontant encore vers le nord, le pays s’élève vers les moyens plateaux. La région la plus élevée du pays se trouve dans l'ouest, où les altitudes de ces plateaux peuvent atteindre 900 m. C'est là que se trouve le point culminant de la Côte d'Ivoire, le mont Nimba (1 752 m), point frontalier de la Côte d'Ivoire, de la Guinée et du Libéria.

La meilleure saison pour visiter la Côte d’Ivoire

La Côte d'Ivoire est la zone de transition entre le climat équatorial humide et le climat tropical sec.

En Côte d'Ivoire, le climat est favorable partout durant Janvier, Février et Décembre

Les mois les plus favorables vont de Décembre à Avril, il fait très chaud en Octobre et Novembre

Un peu d’histoire

Dates historiques

A la fin du 1er millénaire, le Nord de la Côte d'Ivoire est peuplé par les Sénoufos et les Koulangos.

Il semblerait que des Pygmées soient arrivés dans cette partie de l'Afrique, poussés à se déplacer par la disparition des forêts du Sahara vers le Vème millénaire.

Au XVème siècle, les portugais furent les premiers européens à débarquer en Côte d'Ivoire, c’est pourquoi, Sassandra et San Pedro ont conservé les noms de marins portugais. A cette époque a débuté la traite des esclaves, perpétuée par les Français aux XVIIème et XVIIIème siècles.

Ce fléau a ravagé l'Afrique pendant trois siècles, jusqu'à son interdiction en 1848 par l'Europe entière. A la fin du XVIIème siècle, de nombreux Akans du Ghana, les Agnis, migrèrent en Côte d'Ivoire pour fuir les chasseurs d'esclaves, d'une part, et pour rechercher de l'or, d'autre part. Rapidement ils s'organisèrent en royaumes soumettant les nouveaux immigrés. Le plus célèbre personnage de l'époque est sans doute Amon N'Douffou II, souverain du Sanwi, signataire d’un traité de protectorat avec la France en 1843.

De nos jours

Depuis les années 70, la Côte d'Ivoire connaît une forte croissance économique soutenue par les cours du café et du cacao, et un plan d'industrialisation et de développement des infrastructures.

1982 - 1984, la Côte d'Ivoire rencontre sa première grande crise économique due à l'effet simultanée de la sécheresse et de la chute des cours du café et du cacao.


En 1987, la Côte d'Ivoire se déclare insolvable face à une dette de 4,5 milliards de francs, poussant Félix HOUPHOUËT-BOIGNY à bloquer les exportations de cacao afin d'enrayer la chute vertigineuse des cours, sans toutefois obtenir l'effet escompté.

En 1990, le plan d'austérité de 1989 est suspendu à la suite de manifestations à Abidjan et le multipartisme est proclamé en Mai avec 25 partis créés jusqu’en septembre).

Votre argent

Le pourboire n'est pas obligatoire, mais bienvenu dans les restaurants et les hôtels.

Les transports à la Côte d’Ivoire

Le bus 
Les autobus en Côte d'Ivoire sont confortables et modernes, chaque compagnie possédant sa gare routière. Chaque ville importante du pays est reliée quotidien à la capitale économique Abidjan.

Location de voiture 

Une location de voiture sans chauffeur implique un permis de conduire international et une assurance obligatoire. Il est recommandé de rentrer ou de sortir d'Abidjan avant la nuit pour raisons de sécurité. On trouve des compagnies de location à l'aéroport d'Abidjan. Les contrôles sont nombreux et la police très pointilleuse sur le port de la ceinture de sécurité.

Consommation

Les  cartes Visa et MasterCard ne sont pas acceptées partout, de même que les chèques de voyage Leur utilisation pour retirer des espèces se restreint aux principales banques à Abidjan.

La couverture des téléphones portables est généralement excellente en Côte d'Ivoire, surtout en ville, et moins bonne voire inexistante dans certaines des régions rurales ou montagneuses.

Plus encore qu’à domicile, le téléphone portable est souvent indispensable à l’étranger, pour (communiquer ou surfer, principalement consulter un plan ou vérifier un taux de conversion). Pour ne pas dépendre exclusivement du wifi, il faut activer son itinérance, les principaux opérateurs français ont contracté avec les opérateurs locaux mais vérifiez au préalable les tarifs à l'international et les pays inclus dans votre forfait. 

3 solutions :

-              vous désactivez l'accès aux données mobiles à l'étranger et cherchez des bornes WIFI

-              vous souscrivez une option internationale ponctuelle pour le(s) pays de destination.

-              Si vous avez un second téléphone débloqué, vous achetez une Carte Sim Internationale ou une Carte Sim locale pour la durée du séjour

A boire et à manger

Il est impossible de découvrir totalement un pays sans y avoir testé les spécialités culinaires et avoir partagé un repas ou une collation avec des locaux. 

Les options sont infinies. Le temps dont vous disposez, vos goûts alimentaires et votre budget vous feront goûter la street-food, un repas sur le pouce simple et bon marché, ou une grande table gastronomique ; que ce soit en centre-ville, une station touristique ou au sein d’une communauté locale, et cela, où que vous soyez dans le monde.

La cuisine ivoirienne est l'une des plus variées d'Afrique de l'Ouest. Les Ivoiriens sont de fins gourmets, même si le choix est restreint, compte tenu de la difficulté à conserver les aliments au frais en raison des coupures de courant. Donc, sur la côte, optez pour la pêche du jour.

A déguster absolument durant votre séjour

Le garba : un des symboles de la cuisine ivoirienne, vendu essentiellement dans des échoppes de rue qui se compose de thon braisé et d’attiéké servi avec du piment frais et un mélange tomate/oignon.

Le poisson sauce claire : on le déguste pour célébrer un événement important. Cette sauce s’obtient à partir de l’Akpi, une amande provenant d’un arbre fruitier de la forêt tropicale.

Le kedjenou de poulet à base de légumes (aubergines, tomates et oignons) et de poulet cuit à l’étouffée, qu’on sert avec du couscous, du riz et même de l’attiéké. Des déclinaisons au poisson, sauce tomate et viande de brousse (agouti ou biche) existent également pour le plaisir des papilles !

Le foutou : Le plat national, version banane ou igname, en boules compactes avec une sauce délicieuse aux « graines » et servies avec du poisson ou de la viande.

L'aloko : grosses bananes coupées en tranches frites dans de l'huile.

L’akpessi d’igname : cette « purée d’aubergines africaine » se réalise avec de l’igname ou de la banane plantain, du hareng émietté et de l’huile rouge, que les villageois consomment dès le petit-déjeuner, ou à midi, comme entrée ou pour un repas sans viande.

L’attiéké  est l’une des recettes les plus populaires à Abidjan. Il s’accompagne de poisson braisé ou de viande, de bananes plantain, de couscous et de manioc. Plusieurs variantes sont apparues au fil des années, parmi les plus connues se trouvent :

L’abgodjama : plus onéreux que l’attiéké traditionnel, à base manioc de haute qualité

L’attiéké petit grain : moins coûteux et qu’on trouve principalement sur les marchés.

Le placali est la fierté d’Abidjan. Cette pâte homogène, compacte et élastique s’accompagne de poisson ou de viande et nappé d’une sauce gombo (à la texture gluante).

Comme dans de nombreux pays, boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé. Évitez également les glaçons dans les boissons et pensez à peler vos fruits et légumes avant de les consommer. 

Pour respecter l'environnement, essayez d'éviter d'acheter de l'eau en bouteille. Il est préférable de remplir une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée dès que vous en avez l’occasion, notamment dans les hôtels.

Festivals et Evènements à la Côte d’Ivoire

Festivals culturels en Côte d’Ivoire

Du Nord au sud du pays, des festivals bien implantés ou des animations culturelles valent le détour.

L’Abissa est le festival le plus fréquenté et le plus médiatisé, célébré par le peuple N’zima de Grand Bassam et qui marque la nouvelle année. L’’ambiance populaire et chaleureuse, au-delà du folklore et de l’ambiance, symbolise les concepts de démocratie et de justice sociale.

La fête des ignames est la cérémonie annuelle du peuple Akan qui célèbre la nouvelle année avant la récolte d’ignames, action de grâce aux esprits bénéfiques auxquels la terre doit la paix et la fécondité, mais aussi  la commémoration des morts qui veillent sur les vivants pour leur procurer le bonheur nécessaire.

Le Popo Carnaval dure une semaine à Bonoua au rythme d’animations (match de football, représentations théâtrales, concours culinaires et concours de beauté, etc. …) et le défilé des hommes masqués, dans une ambiance festive et colorée.

Les Fêtes de génération, qu’on retrouve principalement chez les Akan (Abouré, Adjoukrou, Akyés, Ebrié, Godié…) mais aussi en pays Yacouba et Sénoufo, symbolisent le passage de l’enfance à l’âge adulte, selon son rang de naissance dans la fratrie. Ces catégories sont le fondement de la vie sociale, politique, économique et guerrière dans le respect des valeurs traditionnelles.

Jours fériés

1 janvier : Jour de l'An

13 avril : Lundi de Pâques

1 mai : Fête du Travail

21 mai : Jour de l’Ascension

21 mai : Le lendemain de la nuit du destin

24 mai : L'Aïd al-Fitr

1 juin : Lundi de Pentecôte

31 juillet : Fête de la Tabaski

7 août : Fête Nationale

15 août : Assomption

30 octobre : Le lendemain de la naissance du Prophète Mahomet

1 novembre : Fête de la Toussaint

15 novembre : Journée de la Paix

25 décembre : Fête de Noël

Les incontournables

Yamoussoukro dit « Yakro »

Yamoussoukro, capitale politique du pays est la ville natale du premier président de la République de Côte d’Ivoire : Félix Houphouët Boigny. Située dans les terres, au nord-ouest d’Abidjan, c’est une escale obligatoire de par son imposante Basilique Notre Dame de la Paix, le plus grand édifice religieux au monde. Après cette balade en lieu saint, allez saluer les plus célèbres habitants de « Yakro »: les crocodiles du lac sacré qui borde le palais présidentiel.


Grand-Bassam sur fond d’Histoire
Première capitale de Côte d’Ivoire, Grand-Bassam est une ville côtière située à 40km ’Abidjan. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la ville est témoin des relations complexes entre les européens et les africains jusqu’à l’indépendance et abrite nombre d’artistes locaux.


Assinie, paradis entre deux eaux

Les cocotiers et le sable fin sont là, entre lagune et mer.  Assinie est bien un petit paradis sur Terre. Dépaysement garanti pour oublier l’effervescence de la ville.

Man et la région des 18 montagnes

Après avoir exploré la ville, l’histoire et profité du sable fin, les sommets ivoiriens vous attendent à Man, située à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Ses mystérieuses montagnes et sa culture envoutante sont  intrigantes. De la forêt sacrée de Gbapleu peuplée de singes, aux vertigineux ponts de lianes en passant par les cascades, le village de tisserands de tissus Yacouba et les diverses randonnées, vous profiterez pendant quatre jours des merveilles de la ville aux 18 montagnes. 

Culture et coutumes

Le patrimoine culturel est divers et varié du fait des groupes ethnolinguistiques, le pays étant morcelé entre 60 ethnies, avec leurs langues ou dialectes, spécificités géographiques et croyances religieuses.

La majorité des Ivoiriens sont de confession catholique ou musulmane, mais les coutumes sont partagées par toute la population qui perpétue les coutumes ancestrales, prières et rites animistes, au cours de fêtes ethniques, cultes ancestraux, et autre magie.

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre. S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour la Côte d'ivoire

1. Soyez toujours attentif et respectueux des coutumes, traditions, religion et culture de vos hôtes. Evitez de vous ingérer et prendre parti dans les affaires politiques ou sociales locales. 

2. Assurez-vous que les personnes prises en photos y consentent, surtout les enfants. Engagez-vous à les protéger contre toute forme d’exploitation ou de violence sexuelle

3. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent : vous n’êtes plus un « client roi » en pays conquis, mais un « simple invité » qui représente et doit faire honneur à son pays.

4. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser, ne serait-ce que pour briser la glace !

5. Le marchandage sur les marchés doit rester bon enfant, avec calme et raison. C’est comme un jeu de rôle, qui peut être amusant ! Si le marchandage n’est pas de mise, n’insistez pas.

6. Privilégiez les productions alimentaires régionales et l’artisanat local. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels. Sauf à Pékin, évitez le « made in China »

7. Bannissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout ceux menacés et n’achetez pas d'ivoire, corail ou tout autre produit issu d'animaux en voie de disparition.

8. Ne gaspillez pas l’eau ni l’énergie. Respectez les règles affichées dans les hôtels, musées, plages ou autres espaces naturels pour contribuer à préserver l’équilibre des lieux.  

9. Pour des raisons environnementales, évitez d'acheter de l'eau en bouteilles plastique. Remplissez votre gourde ou une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

10. Débarrassez-vous de vos déchets et triez-les toujours soigneusement, y compris les mégots de cigarette.

Notre selection de voyages

RENCONTRES IVOIRIENNES

VOYAGE CÔTE D’IVOIRE

RENCONTRES IVOIRIENNES19 8 jours/7 nuits Du 01/11/2020 au 31/10/2021
A partir de 2442€TTCPour un départ le 01/11/2020 1 don de
244€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre