BALI

Capitale : Denpasar (population 789,000 d'habitants)
Population : 4.2 millions d'habitants
Langue Officielle : Indonésien
Monnaie locale : Roupie indonésienne (IDR) Taux de change
Fuseau horaire : (GMT+07:00) Bangkok, Hanoi, Jakarta
Prises électriques : Type C (Européen 2 broches) Vérifiez la prise sur la destination.
Indicatif téléphonique : +62

Travel–Score de la destination : 19/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Formalités

Vérifiez les formalités avec les autorités  ici

Les voyageurs doivent impérativement disposer d’un passeport ayant une validité supérieure à 6 mois à la date d’entrée en Indonésie et des pages vierges pour apposer le visa.

Le passeport doit être en très bon état : de nombreux ressortissants français se sont vus refuser l’accès au territoire indonésien à cause d’un passeport abîmé (pages déchirées, couverture en mauvais état, etc.). Ils sont alors expulsés et contraints de retourner en France.

En Indonésie, le passeport d’urgence ne permet pas de bénéficier de l’exemption de visa. Si vous prévoyez de voyager en Indonésie avec un document de voyage de ce type, il est indispensable de solliciter un visa auprès de la représentation diplomatique et consulaire indonésienne la plus proche. Cette dernière, après avoir apprécié le bien-fondé du motif de l’urgence, décidera de l’opportunité de délivrer le visa.

Pour entrer à Bali, vous devez remplir les conditions suivantes :

-présentation de billets de correspondance ou de retour,

-passeport valable au moins 6 mois.

-les visiteurs effectuant des visites sans visa doivent entrer et sortir de certains aéroports et ports maritimes indonésiens, notamment Jakarta (aéroport Soekarno-Hatta), Bali (aéroport Ngurah Rai), Yogyakarta (aéroport Adisucipto) et Surabaya (aéroport Juanda).

-veuillez noter que les visas ne sont pas prolongés.

Visas courts séjours

Les ressortissants français souhaitant séjourner moins de 30 jours en Indonésie sont exemptés de visa. Un billet retour ou autre justificatif de sortie de territoire sera exigé par les autorités indonésiennes. Pour les ressortissants français ayant bénéficié de l’exemption de visa, il est impossible de prolonger le séjour au-delà des 30 jours une fois sur place.

Selon la réglementation en vigueur, seuls bénéficient de cette exemption de visa les personnes qui voyagent pour les motifs suivants: tourisme; visite familiale; social ; art et culture; mission officielle (détenteurs de passeports officiels ou d’une lettre de mission pour un voyage officiel); participation à un séminaire/conférence, à un salon ou foire internationale, à des réunions avec la filiale d’une entreprise en Indonésie; transit. Les visas pour les journalistes doivent être obtenus auprès des ambassades d’Indonésie.

Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de  contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Présentation

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente.

Si les problèmes récurrents de pollution à Bali sont bien identifiés, il faut le rapporter aux près de 5,7 millions de touristes annuels.  Un plan national de lutte contre la pollution marine en 2017 a pour objectif de réduire de 75% de la pollution marine d’ici 2025, avec un budget d’1 Md USD par an. Des initiatives complémentaires de collectivités locales et d’entreprises accompagneront ces mesures nationales.

Aussi, nous encourageons tous les voyageurs à emporter avec leur bouteille en plastique réutilisable, un sac fourre-tout réutilisable pour le transport d'objets et avec limiteur autant que possible leur utilisation de plastique.

Il y a 17 000 îles dans l'archipel indonésien, mais aucune ne brille mieux que Bali.

Un paradis ou montagnes volcaniques, plages et récifs coralliens se côtoient. Serein et sensationnel, des pentes verdoyantes du mont Batur aux bodegas Bintang de Seminyak invitant à la fête, au village hors du commun à Sidemen, une parcelle de nature à découvrir dans les eaux incroyablement bleues de Lovina, plonger dans les sources chaudes de Banjar ou siroter des smoothies dans les cafés bio d'Ubud. Comme toujours, au paradis, le plus difficile est de ne rien négliger et de choisir par quoi commencer.

Géographie et environnement

Bali est sans aucun doute la province la plus populaire d'Indonésie en raison de son abondance de belles plages, de jungles verdoyantes et de montagnes impressionnantes. Située juste à l'est de Java et à l'ouest de Lombok, la province de Bali comprend non seulement l'île de Bali, mais aussi quelques îles voisines et plus petites, comme Nusa Penida, Nusa Lembongan et Nusa Ceningan.

La plus haute montagne de Bali est le mont Agung (3 031 m), également appelée «montagne mère». La caldeira du mont Bautur (1717 m), toujours en activité, offre un panorama magnifique. Ces deux volcans contribuent à la fertilité de Bali, permettant au commerce du riz de prospérer.

Bali est situé à seulement 8 degrés de sud de l'équateur. La température moyenne annuelle oscille autour de 30 ° C, avec un taux d'humidité d'environ 85%

Bali fait partie du Triangle de Corail, une zone de plus grande biodiversité d'espèces marines. On y trouve plus de 500 espèces de coraux qui construisent des récifs, soit sept fois plus que l'ensemble des Caraïbes.

La meilleure saison pour visiter Bali

Le climat de Bali est tropical, avec une saison sèche et une saison des pluies. Les meilleures conditions météo sont de juillet à août, ou entre décembre et la première semaine de janvier.

Cependant, pour éviter les foules, avril, mai, juin et septembre constituent une excellente alternative. Le temps est sec et légèrement moins humide, et l'île est moins bondée, tout comme en Octobre si vous pratiquez des sports nautiques comme la plongée sous-marine, le surf ou la plongée en apnée avec des précipitations moins denses qu'en novembre).

Un peu d'histoire

7ème siècle : les marchands indiens introduisent l`hindouisme à Bali.

1520 : Quand l’île de Java est convertie à l`islam, Bali demeure hindouiste, prêtres et artistes émigrent à Bali pour asseoir leur culture et traditions pour résister à la conversion.

1580 : les navigateurs Portugais échouent en débarquant à Bali et s`écrasent sur les rochers d`Uluwatu

1597 : une expédition néerlandaise débarque près de Kuta.

1795-1815 : L’Indonésie passe successivement sous contrôle Néerlandais, Français, Britannique puis de nouveau Néerlandais.

1891-1894 : les rebelles Sasak occupent l`est de Lombok, avec l’aide des Néerlandais.

1908 : Fin de la royauté balinaise sous le feu des Néerlandais à Klungkung

De nos jours

1963 : éruption du Gunung Agung qui ravage une partie de l`est de Bali et fait plus d`un millier de morts.

1965 : Après une supposée tentative de coup d`Etat, des purges font des milliers de victimes à Bali.

C'est votre argent

Les principales cartes de crédit sont largement acceptées dans les grands magasins, les hôtels et les restaurants de Bali. Cependant, ils ne peuvent pas être acceptés par les petits vendeurs, tels que les petits restaurants familiaux, les étals de marché ou les villes et régions rurales isolées.

Les guichets automatiques sont très répandus à Bali mais certaines zones rurales sont dépourvues de guichet automatique. Prenez vos précautions avant de vous aventurer à l’écart des villes.

Les pourboires ne sont pas obligatoires à Bali, mais il sera toujours apprécié par de nombreux Balinais dont le tourisme est la principale source de revenus.

Absolument tous les passagers de voyage So-Leader doivent avoir souscrit une assurance voyage, élément essentiel et nécessaire de chaque voyage.

Le transport à Bali

Les conditions de sécurité des routes balinaises indonésiennes restent aléatoires : état variable, circulation dense, motos familiales, piétons, animaux, intempéries... et des règles de conduite qui privilégient la survie plutôt que le code de la route. La location de voiture offre plus de liberté, même si les accidents souvent minimes sont fréquents en ville comme en zone rurale.

-      Location de voiture avec chauffeur privé reste de loin la formule la plus sûre et peut même s'avérer plus économique.

-      Location de voiture sans chauffeur implique une attention particulières aux conditions d'assurances très limitées et insuffisantes. Un permis international (délivré par votre préfecture avant le départ) est obligatoire à Bali, sinon vous serez passibles d'une amende… payable sur place en liquide. Il est  important de bien vérifier le véhicule, être titulaire d’une assurance responsabilité au tiers,  ’équiper d’un GPS et rester très prudent. Evitez les zones rurales de nuit et ne laissez pas vos  affaires ou valeurs dans la voiture. Faites le plein dans les stations-services et faites souvent usage  e votre klaxon.

-      Les motos ou scooters permettent de se déplacer partout mais sont les principales causes d’accidents. Mêmes règles et recommandations que pour les locations de voiture, choisissez bien votre casque et équipez-vous d’un antivol

-      Les taxis à Bali restent une meilleure alternative. Négociez le prix de la course, qui dépend évidemment de l'itinéraire, de l'heure et de la densité de circulation, même s’il y a un compteur. La prise en charge est modique et suivez votre trajet via une application de cartographie. 

-      Le bus à Bali se répartit entre les bemos, minibus qui relient les villages et les bus modernes qui couvrent les distances plus importantes.

L'hébergement à Bali

À Bali, tous types d'hébergement vous sont proposés. Pour soutenir l’économie locale nous vous proposerons de séjourner en pensions de famille et en hôtels locaux

Consommation

Téléphonie

La couverture des téléphones portables est généralement excellente à Bali, surtout en ville, et moins bonne voire inexistante dans certaines des régions rurales ou montagneuses.

Plus encore qu’à domicile, le téléphone portable est souvent indispensable à l’étranger, pour (communiquer ou surfer, principalement consulter un plan ou vérifier un taux de conversion). Pour ne pas dépendre exclusivement du wifi, il faut activer son itinérance, les principaux opérateurs français ont contracté avec les opérateurs locaux mais vérifiez au préalable les tarifs à l'international et les pays inclus dans votre forfait. 

3 solutions :

-              vous désactivez l'accès aux données mobiles à l'étranger et cherchez des bornes WIFI

-              vous souscrivez une option internationale ponctuelle pour le(s) pays de destination.

-              Si vous avez un second téléphone débloqué, vous achetez une Carte Sim Internationale ou une Carte Sim locale pour la durée du séjour

A boire et à manger

Il est impossible de découvrir totalement un pays sans y avoir testé les spécialités culinaires et avoir partagé un repas ou une collation avec des locaux. 

Les options sont infinies. Le temps dont vous disposez, vos goûts alimentaires et votre budget vous feront goûter la street-food, un repas sur le pouce simple et bon marché, ou une grande table gastronomique ; que ce soit en centre-ville, une station touristique ou au sein d’une communauté locale, et cela, où que vous soyez dans le monde.

Les toilettes  sont généralement "à l'occidentale" dans les restaurants et les hôtels des centres touristiques développés, mais traditionnelles dans les zones plus rurales.

Au quotidien quel budget ? Quelques exemples :

Snack de rue = 0.15 €

Jus frais = 0,40 €

Bouteille de bière dans un bar = 1,50 €

Souvenir sarong = 1.80 €

Dîner au restaurant = 5 €

Voyage So-Leader recommande d’apprécier la cuisine locale pour parfaire sa connaissance d’un pays ! Goûtez à la street-food, dégustez un repas bon marché et faites-vous plaisir dans un restaurant gastronomique, Bali vous offre une infinité d'options.

À première vue, il semblerait de déterminer l'identité exacte de la cuisine balinaise, le méli-mélo des influences indonésiennes et pan-asiatiques vous offrira des plats ou menus thaïs, malaisiens, indiens et vietnamiens. Mais votre nourriture sera toujours fraîche et savoureuse.

La cuisine balinaise est riche d’épices et d’herbes comme le gingembre, le galanga, le curcuma, la citronnelle, le citron vert, les graines de coriandre et, bien sûr, le piment. Les sambals, pâte de piment et épices accompagne les meilleurs plats. Prévenez le personnel de service si vous n'aimez manger épicé, vous pourrez opter pour le tanpa sambal (sambal sans piment).

Un repas typique à Bali se compose de quatre ou cinq plats autour d'un bol central de riz et de sambal. Au choix porc ou poulet, poisson, tofu ou tempeh (soja fermenté), des œufs, plats de légumes ou krupuk (craquelins de riz aromatisés). Les vaches sont sacrées et le bœuf rarement proposé.

La nourriture authentique de Bali se trouve généralement dans les restaurants warungs, sur la rue. Du street-food assis. On se nourrit rapidement et à vil prix de plats locaux populaires.

Se désaltérer à Bali :

Bintan, la bière nationale, est excellente, souvent glacée pour répondre aux exigences des Australiens.

Les jus de fruits (purs ou cocktails), sont variés, les fruits tropicaux abondent.

L’Arak, alcool fort à base de palme, noix de coco ou riz, se boit pur ou en cocktail.

La plupart des thés et cafés sont importés des pays voisins, sauf le kopi luwak, « produit » par la civette féline (luwak), mais dont la popularité provoque des pratiques animales et agricoles plus qu’abusives.

Manger végétarien à Bali

Devenir végétarien est chose facile à Bali, qui regorge de nombreux plats sans viande, le tofu et le tempeh faisant partie du régime alimentaire local. A privilégier, le nasi saur, le urap, le gado gado et le sayur hijau.

A déguster absolument durant votre séjour

1.   Babi Guling : cuisson lente au barbecue d’un cochon entier farci de piment, curcuma, gingembre, galanga, échalotes, ail, coriandre et aromates couramment consommé lors des célébrations.

2.   Satay : délicieuses brochettes de viande (généralement le poulet) cuites sur des charbons ardents et recouvertes de sauce cacahuète.

3.   Nasi campur : assortiment de nasi putih, avec de plats de viande, légumes, cacahuètes, œufs et krupuk de crevettes frites.

4.   Nasi goreng : littéralement «riz frit», est un plat populaire avec viande et légumes et un plat ajouté.

5.   Sambal : Pâte ardente de piment mélangé avec moult ingrédients, citron vert et vinaigre de riz.

Comme dans de nombreux pays, boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé. Évitez également les glaçons dans les boissons et pensez à peler vos fruits et légumes avant de les consommer. 

Pour respecter l'environnement, essayez d'éviter d'acheter de l'eau en bouteille. Il est préférable de remplir une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée dès que vous en avez l’occasion, notamment dans les hôtels.

Cultures et coutumes

Entre le XIIème et le XXème siècle, Bali a été le pion d’un jeu d’échecs entre rois, rajahs et militaires, son destin étant lié à Lombok, occasionnant des batailles acharnées entre les îles au cours des siècles pour la domination régionale. Cette occupation se retrouve à travers des éléments de l'hindouisme et de l'islam présents dans la société balinaise moderne, sans animosité historique entre les religions, ni entre les îles.

Au VIe siècle, la chute de la dynastie Majapahit a favorisé la propagation de l'islam et de nombreuses élites hindoues ont choisi de s’installer à Bali, créant une prolifération d’arts culturels à Bali, inspirée par le riche folklore balinais, scène de batailles entre le bien et le mal, entre dieux et mortels. Cette réputation perdure aujourd'hui, de nombreux voyageurs tombant amoureux des sculptures complexes du temple, des spectacles de danse, des sarongs colorés et de l'artisanat de l'île.

Ceci contribue à l’ essor de l’industrie touristique de Bali, souvent visitée plusieurs fois par les Australiens et la dépendance de la population travaillant dans les hôtels, studios de yoga, salons de massage, bars, cafés et restaurants. Il en résulte un glissement culturel dans les grandes villes comme Seminyak, où les cafés et les marques de vêtements internationales sont prisés. Hors des stations balnéaires ou plus au nord de Denpasar, vous pourrez rencontrer des restaurants traditionnels et des villages épargnés les touristes.

Festivals et évènements

Les cérémonies  religieuses et spirituelles rythment le calendrier balinais, alternant périodes de prière ou de silence, et nombreuses festivités.

Nyepi (Jour du silence): important festival hindou de Bali, a généralement lieu en mars-avril et célèbre par l'inactivité le début d'année. La journée implique prière, méditation et réflexion.

Festival des arts de Bali : au centre des arts Taman Wedhi Budaya à Denpasar, concours de danses traditionnelles, entre mi-juin et mi-juillet.

Bali Kite Festival : En juillet et août, les cieux du sud de Bali regorgent de dizaines de cerfs-volants lancés par les habitants exhortant les dieux à fournir des récoltes abondantes.

Jour de l'Indépendance de l'Indonésie : le 17 août, on célèbre l'indépendance de l'Indonésie vis-à-vis des Pays-Bas en 1945 avec des défilés d'élèves, drapeaux, cerfs-volants et feux d'artifice.

Galungan et Kuningan : Galungan célèbre la mort du tyran légendaire Mayadenawa. Le festival de Kuningan marque le début des célébrations. Les dates varient, planifiées selon le calendrier wuku.

Jours Fériés (variables)

1er Janvier : Nouvel an

Février : Nouvel an chinois

17 Mars : Nyepi - Jour du silence à Bali

1er Mai : Journée du travail internationale

29 Mai : Waisak – fête bouddhiste

1er Juin : Journée du PANCASILA

17 Août : Fête de l’indépendance

Les incontournables

De nombreuses boutiques locales proposent une grande variété de sculptures sur bois traditionnelles, bijoux en argent, sarongs colorés, sacs écologiques, cartables en bambou, meubles recyclés et une gamme illimitée d’huiles et de parfums pour le corps.

Comme dans de nombreuses régions de l’Asie du Sud-Est, la négociation dépend de votre capacité à marchander, mais il est faut s'amuser et sourire. Les meilleurs prix sont loin des zones touristiques.

Voyage responsable

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre.

S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour Bali

1. Soyez toujours attentif et respectueux des coutumes, traditions, religion et culture de vos hôtes. Evitez de vous ingérer et prendre parti dans les affaires politiques ou sociales locales. 

2. Assurez-vous que les personnes prises en photos y consentent, surtout les enfants. Engagez-vous à les protéger contre toute forme d’exploitation ou de violence sexuelle.

3. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent : vous n’êtes plus un « client roi » en pays conquis, mais un « simple invité » qui représente et doit faire honneur à son pays.

4. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser, ne serait-ce que pour briser la glace !

5. Le marchandage sur les marchés doit rester bon enfant, avec calme et raison. C’est comme un jeu de rôle, qui peut être amusant ! Si le marchandage n’est pas de mise, n’insistez pas.

6. Privilégiez les productions alimentaires régionales et l’artisanat local. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels. Sauf à Pékin, évitez le « made in China »

7. Bannissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout ceux menacés et n’achetez pas d'ivoire, corail ou tout autre produit issu d'animaux en voie de disparition.

8. Ne gaspillez pas l’eau ni l’énergie. Respectez les règles affichées dans les hôtels, musées, plages ou autres espaces naturels pour contribuer à préserver l’équilibre des lieux.  

9. Pour des raisons environnementales, évitez d'acheter de l'eau en bouteilles plastique. Remplissez votre gourde ou une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

10. Débarrassez-vous de vos déchets et triez-les toujours soigneusement, y compris les mégots de cigarette.

Notre sélection de voyages

BALI EN FAMILLE

VOYAGE BALI

BALI EN FAMILLE67 12 jours/11 nuits Du 01/01/2022 au 12/01/2022
A partir de 625€TTCPour un départ le 01/01/2022 1 don de
62€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre
TOUR D'HORIZON A BALI

VOYAGE BALI

TOUR D'HORIZON A BALI59 11 jours/10 nuits Du 01/08/2020 au 31/12/2022
A partir de 690€TTCPour un départ le 01/08/2020 1 don de
69€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre
RANDONNEE DE BALI A LOMBOK

VOYAGE BALI

RANDONNEE DE BALI A LOMBOK54 12 jours/11 nuits Du 02/11/2021 au 31/12/2022
A partir de 991€TTCPour un départ le 02/11/2021 1 don de
99€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre
L'INDONESIE DE JAVA A BALI

VOYAGE INDONESIE

L'INDONESIE DE JAVA A BALI95 14 jours/13 nuits Du 01/01/2022 au 14/01/2022
A partir de 1475€TTCPour un départ le 01/01/2022 1 don de
147€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre
DE BALI AUX ILES DE KOMODO

VOYAGE INDONESIE

DE BALI AUX ILES DE KOMODO94 14 jours/13 nuits Du 01/01/2022 au 14/01/2022
A partir de 2150€TTCPour un départ le 01/01/2022 1 don de
215€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre