MOZAMBIQUE

Capitale : Maputo (1 000 000 habitants)

Population : 32 000 000 habitants (estimation 2018).

Langues : le portugais est la langue officielle, parlée par 25 % de la population, surtout dans les villes. Sinon, 13 langues nationales d’origine bantoue et de nombreux dialectes sont parlés par les différentes ethnies du pays., dont le makoua et le tsonga.

Monnaie : le nouveau metical (depuis en juillet 2006). Taux de change

Fuseau horaire : (UTC+2)

Prise électriques : Vérifiez les prises électriques à destination 

Travel–Score de la destination : 17/50-Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Formalités

Vérifiez les formalités auprès des autorités ici.

Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Présentation

Le Mozambique est un grand pays, qui s'étend sur plus de 800 000 km² avec 2 500 km de côte sur l’océan Indien. Entouré par la Tanzanie au nord, la Zambie et le Malawi au nord-ouest, le Zimbabwe à l’est, l’Afrique du Sud et l’Eswatini (ex-Swaziland) au sud, il est traversé par le Zambèze et le Limpopo, deux des plus grands fleuves de l’Afrique Australe.

Géographie et environnement

Le pays est globalement plat, principalement le long du littoral Est, formant un paysage de dunes et de lagunes. Ses plages de sable fin, parmi les plus belles de l’Afrique Australe, ont échappé au développement d’infrastructures touristiques, plus particulièrement vers le nord, où elles offrent un aspect sauvage.

Le pays abrite encore les "Big Five", éléphants, léopards, lions, buffles du Cap et rhinocéros dans les nombreux parcs et réserves, ces zones de conservation aux différents environnements bénéficient d'une faune et d'une flore uniques. On y trouve également un grand nombre de de singes, sangliers ou d’hippopotames mais aussi des reptiles, mollusques, insectes et oiseaux. Les amateurs d’ornithologie pourront en observer plusieurs variétés de la mouette au colibri, en passant par le corbeau ou le héron.

Un peu d’histoire

- Ier et le IVe siècle après J.-C. : Les premiers habitants sont des chasseurs-cueilleurs, Khoisan, déplacés au sud et à l'ouest du Mozambique, par des migrations bantoues

- À la fin du Ier millénaire : La région est envahie par les Karanga qui dominent les peuples locaux et développent une civilisation sophistiquée, construisent des maisons, des forts et leur capitale.

- à partir du XVe siècle : Trois empires Maraves émergent dans le centre de l'actuel Mozambique.

-1498, Vasco de Gama découvre la côte du Mozambique sur le site de la future Lourenço Marques (aujourd’hui Maputo), société prospère, commerçant avec ses voisins, le Moyen-Orient et la Chine.

-Au XIXe siècle, Rupture de l'équilibre de la région avec l’expansion de l'esclavage, suscité par la révolution industrielle en Europe, et une série de sécheresses, entre 1794 et 1836

De nos jours

25 juin 1975 : Ancienne colonie portugaise, le Mozambique devient indépendant

1977-1992 : guerre civile entre le Frelimo (Front de libération du Mozambique) et la Renamo (Résistance nationale mozambicaine), jusqu’aux accords de paix de Rome (4 octobre 1992) et la signature, en Aout 2019 d’une réconciliation entre le Président Nyusi et la Renamo.

Malgré un PIB croissant, et une inflation maîtrisée, le Mozambique reste un pays pauvre, à l’économie tributaire de l’aide internationale. Son agriculture (sucre, coprah, thé, noix de cajou, coton), représente 20 % des richesses. Le tourisme constitue un axe de développement majeur avec des plages, des sites de plongée et des réserves naturelles.

Le transport au Mozambique

Les bus

Plusieurs compagnies assurent des liaisons longues distances. Mais les trajets peuvent être longs, en fonction de l’état des routes.

Les trains

Le réseau, réduit au strict minimum est rare, lent, ni fiable, ni confortable.

Les taxis

Compter en ville 60 meticais pour une petite course, et jusqu’à 200 meticais pour une longue distance, et la plupart des taxis n’ont pas de compteur.

La voiture

La route du littoral est goudronnée, en assez bon état, mais la piste qui prédomine sur le reste du réseau, imposant le choix d’un 4x4, surtout après la pluie, quand les pistes sont impraticables.

L‘ hébergement au Mozambique

Peu de diversité d’hébergements, sauf dans le sud du pays, de Maputo à Vilankulo. Peu de touristes dans le Nord, donc peu d’infrastructures.

Lodges

Ces hôtels de charme, souvent des petites maisons inspirées de l’habitat local, sont parfaitement intégrées dans l’environnement, et offrent luxe, calme et authenticité et incluent le petit-déjeuner et le dîner.

La meilleure saison pour visiter le Mozambique

Les températures sont fraîches, de 15 à 20 °C en journée de mai à mi-octobre. La saison humide, de novembre à mars, présente des températures entre 26 et 31 °C, et des cyclones sur la côte.

Consommation

C’est votre argent

Un repas coute moins de 5€ en street-food, moins de 10€ au restaurant et pour une table plus chic, une cuisine plus raffinée et un véritable service, plus de 20€.


Téléphonie

La couverture des téléphones portables est généralement bonne au Mozambique, surtout en ville, et moins bonne voire inexistante dans certaines des régions rurales ou montagneuses.

Plus encore qu’à domicile, le téléphone portable est souvent indispensable à l’étranger, pour (communiquer ou surfer, principalement consulter un plan ou vérifier un taux de conversion). Pour ne pas dépendre exclusivement du wifi, il faut activer son itinérance, les principaux opérateurs français ont contracté avec les opérateurs locaux mais vérifiez au préalable les tarifs à l'international et les pays inclus dans votre forfait.

3 solutions :

-          Vous désactivez l'accès aux données mobiles à l'étranger et cherchez des bornes WIFI

-          Vous souscrivez une option internationale ponctuelle pour le(s) pays de destination.

-  Si vous avez un second téléphone débloqué, vous achetez une Carte Sim Internationale ou une Carte Sim locale pour la durée du séjour

A boire et à manger

Il est impossible de découvrir totalement un pays sans y avoir testé les spécialités culinaires et avoir partagé un repas ou une collation avec des locaux.

Les options sont infinies. Le temps dont vous disposez, vos goûts alimentaires et votre budget vous feront goûter la street-food, un repas sur le pouce simple et bon marché, ou une grande table gastronomique ; que ce soit en centre-ville, une station touristique ou au sein d’une communauté locale, et cela, où que vous soyez dans le monde.

Grâce au mélange d’influences africaines, indiennes et portugaises, la cuisine mozambicaine se révèle particulièrement savoureuse et diversifiée.

Le littoral est réputé pour ses fruits de mer, notamment ses crevettes (camaroes) grillées et relevées au piment (piri-piri), ses calamars (lulas), ses langoustes (lagostas) ou son poisson frais.

Les viandes sont également à l’honneur : ne manquez pas le poulet à la zambézienne, mariné dans du citron avec de l’ail et du piment, arrosé d’eau de coco avant d’être grillé. Ou encore la picanha, des aiguillettes de rumsteck grillées, un plat importé du Brésil.

Grâce à l’influence indienne, les currys de crevettes ou de poulet ont aussi largement leur place dans les restaurants du pays, servis avec du riz, des frites ou des légumes.

A tester :

Les plats traditionnels sont « la xima » : une purée faite à partir de farine de manioc, très compacte, qui sert de pain, et « le matapa », des jeunes feuilles de manioc pilées avec de l'ail, cuit avec du crabe ou des crevettes.

- En entrée, on sert souvent les samoussas et les rissois, des feuilletés et beignets de crevettes.

- En dessert, les pâtisseries portugaises comme les pasteis sont souvent à la carte.

Comme dans de nombreux pays, boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé. Évitez également les glaçons dans les boissons et pensez à peler vos fruits et légumes avant de les consommer.

Pour respecter l'environnement, essayez d'éviter d'acheter de l'eau en bouteille. Il est préférable de remplir une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée dès que vous en avez l’occasion, notamment dans les hôtels.

A voir et à faire

Les incontournables

ARCHIPEL DE BAZARUTO

Réputé pour ses plages de sable blanc et ses eaux cristallines et parc national depuis 1971, cet archipel attire les touristes amateurs de plages de sable blanc, de plongée sous-marine et de pêche au gros. Les îles offrent également des balades à pied ou à cheval et la découverte de la nature.

ARCHIPEL DES QUIRIMBAS

Cet archipel de l'Océan Indien comprend 32 îles, dont Ibo, Matemo, Quilaluia, Quirimba, Quisiva et Rolas est un parc national, créé en 2002 sur 7 500 km2. La plupart des îles, entourées de mangroves sont souvent inhabitées. La réserve de biosphère comprend onze îles de l'archipel, la rivière de Montepuez et le lac Bilibiza.

ÎLE DE MOZAMBIQUE

La ville mélange l'architecture coloniale portugaise et l’ancienne swahili et se divise entre la vieille ville de pierre dans le nord et la ville de roseau au sud de la rue principale.

L’ancien Palais des Capitaines-généraux, la Forteresse de Saint-Sébastien, et la Chapelle de Nossa Senhora de Baluarte méritent une visite, rares vestiges européens de l'hémisphère sud.

MAPUTO

Le cœur du Mozambique bat ici. Une atmosphère grisante et un cadre stupéfiant dans la capitale économique, culturelle et historique du pays, aux rues fleuries et aux terrasses ombragées. Des musées et des boutiques vont occuper chaque journée, avant de succomber aux saveurs des restaurants et à une vie nocturne intense, une étape incontournable.

LAC NIASSA

La rive mozambicaine du lac Malawi permet de découvrir une Afrique intacte. Des formations rocheuses anciennes, des forêts vierges et des baies isolées, un lieu magique pour qui cherche la tranquillité sur le rivage préservé du troisième plus grand lac d'Afrique, entourée par les imposantes montagnes de la vallée du Rift.

MONTAGNES DE CHIMANIMANI

Frontière entre le Zimbabwe et le Mozambique, sur 1000 km2, aux pics dentelés blanchâtres d'anciens grès blanc et quartzite entrecoupés de larges vallées aux ruisseaux cristallins. Les plantes rares abondent, avec plus de 90 espèces endémiques, certaines prisées pour leur valeur médicinale. Une multitude d’oiseaux, dont l’apalis de Chirinda complètent le tableau.

INHAMBANE

Forte de plus de dix siècles d’histoire, cette ville, parmi les plus charmantes du Mozambique, est aussi l’une des plus anciennes cités du littoral. Aujourd’hui, Inhambane, capitale de la province offre son cadre balnéaire paisible, ses avenues plantées d’arbres, son architecture coloniale défraîchie, ainsi que son mélange d’influences arabes, indiennes et africaines, qui méritent une étape avant les belles plages de Tofo et de Barra.

GURUÉ ET LE MONT NAMULI

Les conditions de confort ne sont pas exceptionnelles, mais c’est le cadre idéal pour randonner dans les collines, jouir d’un cadre splendide entre la végétation luxuriante et les plantations de thé les plus importantes du Mozambique, avec pour vestiges les vastes propriétés coloniales, au cœur d’une des régions les plus froides, les plus élevées et les plus humides du pays.

Culture et coutumes

Au Mozambique, l’animisme traditionnel représente entre 40 à 50 % de la population ; ensuite les musulmans sont majoritairement représentés à Cabo Delgado et Nampula puis les chrétiens catholiques).

Au Mozambique, musique et danse sont omniprésentes et font partie intégrante de la vie quotidienne et se sont développées dans les grandes villes.

Parmi les danses réputées dans le pays, le mapico, la danse traditionnelle des Makondes, est au cœur des rites d’initiation. Le danseur orné du mapico (le lipico), entre en transes au son des tam-tams.

Festivals et Evènements au Mozambique

Jour des héros mozambicains au Mozambique

Journée en hommage aux héros nationaux ayant œuvré contre l’apartheid. Le 3 février 1969, Eduardo Mondlane, président du Front de libération nationale du Mozambique, était tué dans un attentat en Tanzanie.

Jours fériés

-1er janvier : le jour de l'An

-3 février : le jour d'hommage aux héros mozambicains.

-7 avril : le jour de la femme mozambicaine.

-1er mai : la fête du travail.

-25 juin : la fête nationale ou Jour de l'indépendance. La proclamation de l'Indépendance du Mozambique a eu lieu en 1975.

-7 septembre : l'Indépendance du Mozambique en 1974. (victoire face au gouvernement portugais en place)

-25 septembre : le jour de l'armée, où a commencé la lutte pour la libération du Mozambique en 1964.

-4 octobre : le jour de la Paix. À Rome, le gouvernement de Frelimo et le mouvement d'opposition de Renamo ont signé un accord pour mettre fin à la guerre civile en 1992.

-25 décembre : Noël

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre.

S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour le Mozambique

1. Soyez attentif aux coutumes, traditions, religion et culture du Mozambique.

2. Pour des raisons environnementales, essayez d'éviter d'acheter de l'eau embouteillée. Remplissez une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

3. Débarrassez-vous toujours soigneusement de vos déchets, y compris des mégots de cigarette.

4. Le marchandage sur les marchés doivent rester bon-enfant, avec calme et raisons. Rapellez vous, c'est comme un jeu, souvent amusant!

5. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser. Ne serait ce que pour briser la glace!

6. Privilégiez les productions alimentaires et artisanales locale. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels.

7. Banissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout en voie de disparition.

8. Assurez vous que les personnes prisent en photos y consentent, enfants compris.

9. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent aux locaux.

10. N'achetez pas d'ivoire ou tout autres produits issus d'animaux en voie de disparition.

Notre sélection de voyages

Aucun produit n'est disponible.

Devis sur mesure