LIBAN

Capitale : Beyrouth (400.000 hab.)

Population : 6,5 millions habitants

Langue officielle : Arabe (Français parlé)

Monnaie Locale :  Livre libanaise (LBP) (2000LBP = 1,10€ https://www.xe.com/fr/)

Fuseau Horaire : (GMT +3 :00) Beyrouth

Prises Electriques : Type C (Voltage : 230 V – Fréquence : 50 Hz).                                                  

Indicatif téléphonique : +961

Travel–Score de la destination : 32/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Vérifiez les formalités auprès des autorités via le site https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/liban/

Le visa est obligatoire pour les ressortissants français. Un visa de court séjour d’un mois renouvelable vous sera délivré à l’arrivée dans le pays sur présentation d’un passeport ayant une validité suffisante (au minimum six mois après sa date d’entrée).

Tous les passagers voyageant avec Voyage So-Leader sont tenus d’acheter une assurance voyage avant le début de leur voyage. En raison de la nature variable, de la disponibilité et du coût des soins de santé dans le monde, l’assurance voyage est une partie essentielle et nécessaire de chaque voyage.

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente.

Le Liban est réputé pour sa beauté exquise, sa diversité, son glamour, sa saveur européenne et son peuple hospitalier. Les villes rappellent l'histoire ancienne et les ruines majestueuses témoignent de la richesse des civilisations qui s’y sont succédé.

Autrefois berceau de l'empire phénicien, la culture du Moyen-Orient y rencontre l'Occident. Chacune des quatre saisons lui octroient une place enviable sur la carte culturelle du Moyen-Orient. En hiver, les stations de ski attirent des touristes et en été, les festivals internationaux  de Baalbek, Byblos, Beiteddine, Batroun et Jounieh accueillent des artistes dans de superbes sites archéologiques et historiques.

Géographie et environnement 

Le Liban se compose d'une plaine côtière parfois extrêmement étroite bordant une imposante chaîne de montagnes, les montagnes du Liban (Jabal Lubnan ou al-Jibal al-Gharbiya, 240 kilomètres de long, s'étendant sur presque toute la longueur du pays) et, plus à l'est, les montagnes.

Le plus haut sommet est Qurnat al-Sawda (3 088 mètres) dans la partie nord des montagnes du Liban où l’on trouve les fameux cèdres sur le flanc ouest. La chaîne du Liban est séparée des montagnes de l'Anti-Liban (Jibal Lubnan al-Sharqiya) par la fertile vallée de la Bekaa, longue d'environ 180 kilomètres et large de 10 à 26 kilomètres. À travers cette vallée coule le Litani, le fleuve principal du Liban, qui atteint la mer Méditerranée près de la ville de Tyr (Sur) au sud-ouest.

Au sud-est, la vallée de la Bekaa devient vallonnée et se fond dans les contreforts du mont Hermon (Jabal al-Shaykh, 2 814 mètres), la partie la plus élevée de la chaîne anti-libanaise.

Géologiquement, le Liban se compose presque exclusivement de calcaire, généralement d'origine crétacée, avec du calcaire jurassique dans certaines régions, principalement dans le sud. Des roches basaltiques se trouvent à quelques endroits, en particulier au nord d'Akkar.

Le climat au Liban

Le Liban a un climat méditerranéen caractérisé par des étés longs, chauds et secs et des hivers courts, frais et pluvieux. Le climat est déterminé par la situation des Libanais entre l'aridité subtropicale du continent africain et l'humidité subtropicale de la zone méditerranéenne orientale. Janvier est le mois le plus froid, avec des températures comprises entre 5 ° C et 10 ° C, et août est le mois le plus chaud entre 18 ° C et 38 ° C.

Les chaînes de montagnes plus élevées sont plus froides et peuvent subir de fortes chutes de neige en hiver. Là, la neige reste parfois jusqu'au début de l'été. Dans les régions côtières et les parties basses des montagnes, les hivers ont tendance à être pluvieux.

Les températures quotidiennes peuvent être très chaudes, surtout en été; un jour, il peut faire 40 ° C ou plus, surtout lorsque le Sirocco, un vent chaud et sec du sud souffle. Ces vents peuvent parfois être très forts et provoquer des tempêtes de sable. Environ 70 pour cent des précipitations moyennes dans le pays tombent entre novembre et mars. De juin à août sont souvent sans pluie. Les précipitations varient d'une saison à l'autre et d'une année à l'autre. Les précipitations sont souvent concentrées dans de violentes tempêtes, provoquant une érosion et des inondations locales, en particulier pendant les mois d'hiver.

Les villes principales

1. Beyrouth

Beyrouth est la capitale du Liban. C'est la plus grande et la plus peuplée avec une population de 1 916 100 habitants dans sa périphérie.

Avec des quartiers commerciaux, des banques, et un riche patrimoine culturel qui s'est développé au fil des siècles. La ville attire un grand nombre de touristes dans les musées tels que le musée national de Beyrouth, le musée Sursock et le musée archéologique de l'Université américaine de Beyrouth.

2. Tripoli

Tripoli, la deuxième plus grande ville du Liban, est située dans la région nord avec une population de 230 000 habitants. Comme Beyrouth, c’est une ville ancienne avec un riche patrimoine architectural développé au cours des siècles. Important centre financier et ville portuaire depuis sa création, la ville possède d'importantes attractions touristiques telles que la tour de l'horloge et les réserves naturelles de Palm Islands. Tripoli est également un centre religieux important avec des mosquées et des églises, des centres éducatifs et un centre de transport et de communication.

3. Sidon

Peuplée de 165 000 habitants, Sidon date de la préhistoire avec des vestiges d’architecture, poterie et sculptures diverses. La culture du blé et l’activité de son port de pêche alimentent le pays.

4. Tyr

Tyr, ville phénicienne, existait dans l'Antiquité ( - 2750 avant JC) et conserve aujourd’hui cette caractéristique pour le monde des affaires. Aujourd'hui, la ville a été désignée site du patrimoine mondial de l'UNESCO en raison de son rôle important dans l'histoire et l'architecture antique.

5. Kobayat

Si le Liban est réputé pour ses superbes plages et son ambiance estivale, il le doit entre autres à cette ville étonnante, haut lieu du tourisme religieux avec plusieurs églises et monastères. C’est le point de départ vers la montagne du Liban, le plus long itinéraire de randonnée du pays.

6. Bcharri

Bcharri signifie la «Maison d'Ishtar» et abrite également le Musée Gibran Khalil Gibran, un trésor national rempli de manuscrits, d'objets et de meubles de sa maison à New York. Surplombant la vallée de Kadisha et réputée pour les cèdres au cœur de la station de sports d’hiver.

7. Jannet Chowen

Randonner et nager à moins de 40 km de Beyrouth dans la vallée de Jannet Chouwen, à Ftouh Keserwan à une altitude de 600 m, pour éprouver le plaisir de la randonnée dans la nature majestueuse, des forêts mixtes de chênes, de pins avant de se détendre au bord du lac, à l'ombre des arbres dans une eau claire et transparente propice à la baignade.

8. Harissa

Haut lieu religieux, Harissa est la maison de la Dame du Liban, avec une statue de la Vierge Marie qui veille sur le Mont Liban. Ce magnifique sanctuaire a été érigé en l'honneur du 50e anniversaire du dogme de « l’Immaculée Conception».

9. Zahle

Une destination touristique majeure et un lieu idéal pour un court séjour dans cette grande ville de la vallée de la Beqaa, abritant Notre-Dame de Bekaa, ancien sérail ottoman, le Souq el Blatt entre autres richesses naturelles.

10. Laqlouq

Centre de villégiature, en été comme en hiver. La station de ski évolue dès le printemps et offre un point de départ stratégique vers la cascade de la gorge de Baatara, la grotte Afqa et le village d'Annaya, sites chrétiens majeurs.

Un peu d’histoire

ANTIQUITÉ

Habitée depuis l'Antiquité, terre de lait et de miel des temps bibliques, les abondantes ressources naturelles du Liban ont toujours attiré les conquérants, jaloux des ports abrités qui jalonnent la côte et des possibilités défensives des hauts sommets.

Ainsi, au IIIéme millénaire, les Cananéens s'installent sur le territoire et fondent la riche civilisation phénicienne dont l’âge d'or succombera devant le pouvoir des Babyloniens.

En 330 avant JC, le territoire est conquis par Alexandre le Grand et l'hellénisation du pays débute sur fond de guerres de succession après sa mort.

En 64 avant JC, la Paix Romaine de Pompée apporte la prospérité économique avant que la Phénicie soit envahie par les arabes vers 628.

MOYEN-AGE

Différents envahisseurs (Omeyyades, Abbassides, Toulanides, Ikchidites, Fatimides) précèdent l'arrivée des Croisés puis la domination ottomane dès 1516, le Sultan accordant une autonomie importante aux Emirs libanais pour un véritable essor économique une ouverture sur l'occident. Les chrétiens libanais, maronites, profitent d'une tolérance importante.

Les nombreuses influences religieuses, culturelles, groupes ethniques, rendent l'histoire du pays complexe. Ainsi, les puissances occidentales obligent les Ottomans à créer en 1861 la province autonome du Mont-Liban gouvernée par un sujet ottoman chrétien.

DE NOS JOURS

Après la première guerre mondiale, le Liban et la Syrie tombent sous mandat français et en 1920, le Grand Liban est unifié. Suite à des mouvements populaires et l'intervention anglaise, le Liban obtient son indépendance en 1946 et rentre dans la Ligue Arabe et aux Nation-Unies.

Le pays connait alors une croissance économique importante, exerçant une forte influence culturelle dans la région. Au coeur des troubles qui agitent la région, le pays se divise et une guerre civile fratricide explose en 1975. Si les accords de Taëf en 1989 apportent la paix dans le pays, la reconstruction reste difficile avec des troubles qui subsistent.  

C’est votre argent

Les euros s’échangent facilement dans toutes les zones touristiques. Les taux des hôtels et des aéroports sont moins intéressants ; contentez-vous de changer le minimum à l’arrivée.

Les principales cartes de paiement (Mastercard, Visa, American Express, etc ) permettent de retirer de l'argent aux nombreux guichets automatiques, et de payer chez la plupart des commerçants dans les zones touristiques.

En comparaison avec ses voisins, les prix sont plus élevés, sans compter l’incessante tentation des restaurants, cafés et bars qui incitent à s'arrêter pour un verre, des mezze ou quelques pâtisseries. La célèbre vie nocturne de Beyrouth peut doubler votre budget quotidien entre les frais d’entrée en discothèque et quelques verres en bonne compagnie !

-Repas au restaurant  40.000 LBP : 21 €      

-Menu fast-food 12.000 LBP : 7 €

-Bière locale (50 cl pression) 2.500 LBP : 1,50 €

-Soda (33 cl en bouteille) 1.200 LBP : 0,70 €

Le transport au Liban

Il est possible de louer une voiture au Liban dans les grandes villes, mais ce moyen de transport reste cher, les prix du carburant ont considérablement augmenté et l'état des routes est aussi médiocre que la qualité de la conduite locale. Les taxis partagés (qui transportent généralement un maximum de six passagers sur les longs trajets) permettent de se déplacer d’une ville à l’autre dans tout le pays. Si leurs itinéraires sont fixes, les prix ne le sont pas toujours et il est préférable de négocier avant le départ.

Les taxis urbains (plaques d'immatriculation rouges) ont des tarifs fixes et peuvent être hélés depuis le bord de la route.

Il n'y a pas de réseau ferroviaire dans le pays, mais le système de bus est populaire auprès des habitants et des touristes.

L’hébergement au Liban

Souvent endommagés ou détruits lors de la guerre civile, les hôtels de Beyrouth ont maintenant tous été reconstruits, que ce soient les chaînes internationales ou les propriétés de charme. Si la capitale offre aujourd'hui des hébergements pour tous les budgets, il n’en est pas forcément de même dans tout le pays, en particulier dans le sud.

Voyage So-Leader se distingue en s’efforçant de proposer une expérience authentique et inoubliable, un hébergement aussi unique et traditionnel que possible, dans les endroits touristiques, dans de vieilles maisons restaurées, à l’ambiance ottomane ou rétro, confortables mais souvent assez chers. En zones rurales, de petites habitations et fermes rustiques ou traditionnelles sont présentes.

Consommation (communication, WC, etc)

La couverture téléphonique mobile est très bonne dans les villes, mais peut ne pas être disponible dans les zones rurales et montagneuses. Assurez-vous que l'itinérance globale est activée avec votre fournisseur de services avant de quitter votre domicile.

Il est facile d’accéder à Internet dans les cybercafés et les hôtels des grandes villes, mais il est limité dans les zones rurales et isolées.

Voyager aujourd’hui sans smartphone paraîtrait inconcevable ! En programmant un voyage au Liban, l’un des premiers réflexes serait de rechercher la meilleure option à choisir pour un forfait téléphonique. Se procurer une carte SIM locale avec une connexion 4G vous facilitera la vie lors de votre séjour. 

Il n’est généralement pas conseiller de boire l’eau du robinet au Liban, sans danger pour la toilette mais non potable en général.

A boire et à manger

Voyage So-Leader pense que l'une des meilleures façons de faire l'expérience d'un pays est de goûter à sa cuisine ! Que vous goûtiez au street food, que vous savouriez un repas bon marché ou que vous assistiez à un banquet, vous aurez une infinité d'options à choisir, où que vous soyez dans le monde.

Le tahini est une pâte composée de graines de sésame grillées et moulues, généralement diluées avec du jus de citron et de l'eau, pour y tremper ses aliments ou se consommer comme condiment accompagnant de nombreux plats de viande et de légumes de la cuisine du Moyen-Orient.  Le tahini peut également être utilisé comme pâte à tartiner, comme ingrédient principal dans les soupes ou comme ingrédient clé dans le houmous, le halva ou le baba ghanoush. On pense que le meilleur tahini devrait avoir une saveur de graine de sésame légère et grillée et une texture riche.

Sfiha , ou lahm bil ajin est une spécialité arabe qui remonte au 15ème siècle, quand elle est apparue pour la première fois dans l'est du Liban d'aujourd'hui. Cette tourte à la viande traditionnelle est populaire dans toute la région arabe, avec de l'agneau, des oignons et des tomates hachés, des épices, de l'huile d'olive et du yogourt.

À l'origine, le plat était préparé en farcissant de l'agneau haché et des épices dans des feuilles de vigne saumurées, et a été exporté au Brésil et en Argentine par des libanais expatriés. Il est généralement consommé chaud comme collation, accompagné de sauce tahini ou de yaourt, garni de grenade, coriandre, ou concombres hachés.

Le kibbeh est un mélange unique de boulgour trempé et de viande d'agneau, considéré comme le plat national du Liban. Epicé pour des repas décontractés ou festifs, le Kibbeh peut être cru, cuit au four, frit, farci ou préparé dans une version végétarienne, farci de pommes de terre, de citrouilles et de tomates.

On le sert généralement avec des feuilles de menthe, arrosé d'huile d'olive. Son nom provient d'un verbe arabe signifiant forme circulaire. Une variété de kibbeh frite, appelée kibbeh nabilseeyah, est façonnée en boule, farcie, puis frite dans l'huile.

Manakish est un petit-déjeuner libanais préféré - un pain rond et plat qui est généralement garni d'huile d'olive et de zaatar (graines de sésame, thym et sumac), puis cuit au four. On le garnit de fromage, agneau haché, épinards ou d’aubergines frites.

So nom signifie estampé, en référence à la pression des doigts sur la pâte laissant un motif décoratif. Parfois affectueusement appelée pizza libanaise, sa saveur, son prix abordable et la facilité de préparation en ont fait l'un des plats les plus populaires

Le taboulé est un plat national libanais coloré, généralement considéré comme une salade, avec une texture croquante et moelleuse, à base de feuilles de persil frais et finement hachées, d'huile d'olive, de boulgour et de feuilles de menthe hachées. Il est originaire des montagnes du Liban et de la Syrie, où les herbes comestibles utilisées dans le taboulé étaient consommées par les Arabes depuis l'époque médiévale.

Habituellement servi en apéritif, il est parfois accompagné de pain pita, de baba ghanoush ou de houmous. Des tomates hachées, des dés de concombre, du jus de citron frais et des oignons émincés peuvent être ajoutés pour une saveur acidulée, au frais pour en améliorer le goût.

Fattoush est une salade simple à base de pain pita traditionnel comme base sur laquelle le reste des ingrédients est construit. Le pain pita est déchiré ou coupé en petits morceaux, puis grillé, grillé ou frit. Il est ensuite mélangé à une variété de légumes tels que la laitue, les radis, les concombres croquants, les tomates cerises ou les tomates ordinaires, les poivrons, les oignons et (parfois) l'ail.

Tous les ingrédients sont hachés et coupés en morceaux et mélangés avec une quantité généreuse d'herbes, le plus souvent de la menthe et du persil. La touche finale de cette salade authentique est la vinaigrette, généralement à base d'huile d'olive, de jus de citron et de sirop de grenade. L'ingrédient clé, à côté du pain pita croquant, est le sumac - une épice couramment utilisée dans la région levantine.

Mariné et rôti à la broche, le shawarma est une délicieuse friandise à la viande du Moyen-Orient dont les origines remontent à l'époque de l'Empire ottoman, tandis que son nom provient de la prononciation arabe du mot turc çevirme (allumé pour tourner; tourner), et fait référence à la brochette rotative sur laquelle la viande est cuite.

Les shawarmas sont préparés avec de l'agneau, de la dinde, du poulet, du bœuf ou un mélange de différentes viandes cuites lentement pendant des heures et arrosées de leur propre jus et de leur graisse, gagnant une succulence incomparable, mais le vrai secret d'un shawarma parfait est dans la marinade.

Même si ces beignets de pois chiches riches en protéines sont répertoriés comme l'un des plats nationaux d'Israël, il est souvent suggéré que le falafel pourrait être originaire d'Égypte, du Liban ou de Palestine. Les fèves peuvent être utilisées à la place des pois chiches, tandis que le mélange est généralement aromatisé avec du persil, de la coriandre, du cumin et des oignons. Aujourd'hui, en Israël et dans d'autres pays du Moyen-Orient, les beignets de falafel sont le plus souvent appréciés dans les sandwichs pita ou lafa , garnis de légumes frais ou marinés et enrobés de pâte d'houmous, de trempette au tahini ou d'une sauce au yogourt piquante à l'ail. .

Ma'amoul est un ancien biscuit rempli de fruits et de noix comme les dattes, les noix et les pistaches. Les biscuits sont traditionnellement préparés pour Pâques, les festivals et les célébrations, et ils sont généralement en forme de boules ou de dômes. Afin de différencier les cookies, la version noix est généralement en forme de dôme avec un dessus rond, la date ma'amoul est façonnée en un dôme avec un dessus plat, tandis que la pistache ma'amoul a une forme ovale allongée.

Il n'est pas rare que les biscuits soient garnis de sucre en poudre pour plus de douceur, et ils sont souvent servis avec du café ou du thé pendant la journée dans de nombreux ménages du Moyen-Orient..

Les Libanais sont très accueillants :  si on vous invite à prendre un cafe, il ne faut pas refuser l’invitation pour ne pas vexer vos hôtes, toujours très curieux envers les touristes et toujours prêts à aider en cas de difficultés. Evitez la politique et la culture nationale lors d’une conversation et demandez toujours la permission de les prendre en photos, de même que certains objets religieux.

Les règles vestimentaires ne sont pas strictes. Les chrétiens s’habillent à l’européenne au quotidien. Une tenue stricte est souhaitée pour la visite d’établissements publics, restaurants de luxe, théâtres ou sites religieux.

Les Libanais sont majoritairement religieux et monothéistes. Le Liban est composé de sectes musulmanes et chrétiennes qui ont échappé aux persécutions à travers l'histoire en cherchant refuge dans ses montagnes. Aucune religion n'est dominante. Le pays compte des chiites musulmans, des sunnites, des druzes et des maronites chrétiens, ainsi que des orthodoxes grecs et arméniens. Les personnalités religieuses font autorité au Liban y compris lorsque des tribunaux se prononcent sur de nombreuses questions concernant les droits et privilèges des individus, bien que cette pratique décline depuis la guerre civile. Toutes les religions au Liban mettent beaucoup l'accent sur l'au-delà.

Jours fériés

-1er janvier : Jour de l’An

-6 janvier : Noël arménien

-9 février : Saint Maron

-25 mars : Annonciation

-2 avril : Vendredi Saint

-5 avril : Lundi de Pâques

-9 avril : Vendredi Saint orthodoxe

-1er mai : Fête du Travail

-3 mai : Lundi de Pâques orthodoxe

-6 mai : Fête des martyrs au Liban

-12 - 13 mai : Aïd el-Fitr

-25 mai : Fête de la résistance et de la libération au Liban

-20 juillet : Aïd El Kebir

-15 août : Assomption

-10 août : Nouvel an musulman

-19 octobre : Al mawlid

-22 novembre : Jour de l’indépendance au Liban

-25 décembre : Noël

Les Incontournables

Malgré sa petite taille, le Liban regorge de choses à voir et à faire, des vestiges historiques aux beautés naturelles

Byblos, ou Jbeil, est l'une des plus anciennes villes phéniciennes avec les premiers habitants installés dès 8000 avant JC. Ce site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO a été habité en permanence depuis l'époque néolithique (environ 5000 ans avant JC). Admirez l'architecture historique et les vieux souks. Le spectacle du soleil couchant sur la mer Méditerranée, bercé par le bruit des vagues qui s'écrasent contre les rochers

Autre site du patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville phénicienne de Baalbek abrite l'un des exemples les meilleurs et les mieux conservés de l'architecture impériale romaine de son temps, et les vestiges des temples (plusieurs colonnes et murs) subsistent restent. Malgré la prépondérance religieuse à l'époque phénicienne, elle a prospéré sous la domination romaine lorsque la plupart des temples ont été construits, et les pèlerins affluant à Baalbek pour adorer 3 divinités en particulier - Jupiter, Vénus et Mercure.

La vallée de Kadisha (ou, Qadisha) abrite certains des premiers monastères chrétiens du monde auxquels on accède par la randonnée ainsi que plusieurs ermitages non accessibles par la route. Cadre paisible et idéal pour un pique-nique, admirer  les paysages, et réfléchir.

La vallée libanaise de la Bekaa (Beqaa) abrite plusieurs vignobles remarquables, produisant d’excellents crus libanais, que l’on peut déguster lors de visites de caves et vignobles, notamment Le Château Ksara (le plus ancien domaine viticole du pays) et le Château Kefraya à l'ouest de la vallée de la Bekaa.

La Corniche de Beyrouth est le cadre idéal pour marcher, courir, faire du vélo, du roller, parce que la ville n'a pas beaucoup de parcs publics. On accède ainsi au port de plaisance de Beyrouth et ses chaînes de restaurants

Les Cèdres du Liban, l’une des les plus anciennes forêts mentionnées par les historiens ont joué un rôle important, notamment pour la construction de navires et de temples.

Voyage responsable

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse envers les populations locales, leur culture, leurs économies et de l'environnement. Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays, peuvent ne pas convenir dans un autre. S'il vous plaît gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour le Liban

1. Soyez attentif aux coutumes, traditions, religion et culture du Liban.

2. Pour des raisons environnementales, essayez d'éviter d'acheter de l'eau embouteillée. Remplissez une bouteille d'eau réutilisable ou une gourde avec de l'eau filtrée.

3. Débarrassez-vous toujours avec soin de vos déchets, y compris des mégots de cigarette

4. Apprenez une langue locale et n’ayez pas peur de l’utiliser - de simples salutations aideront à briser la glace.

5. Acheter des produits fabriqués localement. Soutenir les artisans locaux aide à garder les métiers traditionnels vivants.

6. S’abstenir de soutenir les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux menacés.

7. Veuillez demander et recevoir l’autorisation avant de prendre des photos des personnes, y compris les enfants.

Notre sélection de voyages

LES ESSENTIELS DU LIBAN

VOYAGE LIBAN

LES ESSENTIELS DU LIBAN75 8 jours/7 nuits Du 03/06/2021 au 31/12/2022
A partir de 2471€TTCPour un départ le 03/06/2021 1 don de
247€ inclus
pour votre
association
Voir l'offre