BOLIVIE

Capitale : Sucre (constitutionnel, population 225 000); La Paz (administrative, population 880 000)
Population : 11 millions
Langues Officielles : Espagnol, Quechua, Aymara, Guarani
Monnaie Locale : Boliviano Bolivien (1 €  = 7.8 BOB )  Taux de change
Fuseau Horaire : (GMT –4 :00) La Paz 
Prises ElectriquesType C (européen à 2 broches) Vérifiez le type de prise électrique sur la destination
Indicatif téléphonique : +591

Travel–Score de la destination : 31/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Formalités

Vérifiez les formalités avec les autorités ici

Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de  contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente.

Quelle audace ! La Bolivie vous hisse à la hauteur de ses sommets vertigineux, vous charme avec ses paysages à couper le souffle, ses monuments légendaires et son riche patrimoine.
Elément énergétique et énigmatique de la sorcellerie sud-américaine, mêlant passion et couleurs, elle est reliée au passé mais vivante dans le présent. Plongez dans des thermes entourés de geysers en éruption, et émerveillez-vous devant les ruines de l'île du Soleil sur le lac Titicaca, berceau mythique de la civilisation inca.

Montez à cheval ou visitez les monastères du vieux Sucre et, bien sûr, découvrez les étendues Salar de Uyuni, tel … mais peuplé de flamants roses !

Géographie et environnement
Ce pays d'Amérique du Sud enclavé partage sa frontière avec le Brésil, le Paraguay, l'Argentine, le Chili et le Pérou. La cordillère des Andes, composée de volcans en sommeil et de sommets enneigés, occupe la moitié ouest du pays. Un large éventail de paysages se trouvent dans les hautes plaines de ces montagnes, où flamants, lamas et vigognes errent dans des déserts parsemés de lacs.

Les anciens lacs asséchés ont produit plusieurs plaines de sel, dont le Salar de Uyuni, le plus grand désert de sel du monde avec ses 10 milliards de tonnes de sel. Le lac Titicaca, la plus haute étendue d’eau navigable du monde, forme la frontière avec le Pérou. La plus grande ville du pays, La Paz, est nichée ici à 3 500 m d’altitude. Les montagnes cèdent la place aux collines ondulantes, aux vallées étroites et à de nombreuses rivières à l'est. Des vallées fertiles et semi-tropicales caractérisent le nord-est, tandis que des plaines semi-arides couvrent la région sud.


La meilleure saison pour visiter la Bolivie

La Bolivie se visite de préférence entre avril et décembre, afin d'éviter l'humidité et la chaleur du plein été. La saison la plus sèche est le plein hiver de juin à août. Dans les Andes et l'Altiplano, l’amplitude thermique de la saison froide est importante entre le jour et la nuit.

Un peu d’histoire 

L’histoire de la Bolivie débute avec les civilisations pré-incaïques et se poursuit avec la colonisation et l’indépendance. En quelques dates clés:

100 av. J.-C à 1200 : la civilisation de Tiahuanaco règne sur les territoires andins de l'actuelle Bolivie
1538 : Gonzalo Pizarro, le frère de Francisco, part à la conquête du Haut-Pérou, l'actuelle Bolivie 
1544 : découverte des mines d'argent de Potosí, qui fut la plus grande ville des Amériques
1545 à 1650 : Les mines de Potosí, intensivement exploitées tuent des millions d'Indiens à la tâche
1548 : fondation de la Paz. La Plata, l'actuelle capitale, Sucre, détient les pouvoirs administratifs
1780 : premières révoltes contre la domination espagnole
28 juillet 1821 : L'argentin José de San Martín et Simon Bolivar proclame l'indépendance du Pérou
1824 : les victoires de Simón Bolívar et du maréchal Sucre, à Junin et Ayacucho signent l'indépendance du Haut-Pérou
1879-1883 : guerre du Pacifique contre le Chili. La Bolivie perd son accès à la mer
1901 à 1903 : guerre contre le Brésil. La Bolivie perd l'Acre et la partie occidentale du Mato Grosso
1932 à 1935 : guerre du Chaco contre le Paraguay pour un pétrole inexistant. La Bolivie perd 200 000 km2
1850 à 1950 : multiplication de coups d'Etat ! 
Avril 1952 : l’insurrection populaire met le mouvement nationaliste révolutionnaire au pouvoir.

1964 : une junte militaire reprend le pouvoir 
1967: assassinat du leader marxiste « Che » Guevara par l'armée.
1970 à 1980 : le pays est aux mains des narcotrafiquants
1982 : retour au pouvoir des civils 
fin 2005: Evo Morales devient le premier président indigène du pays.

De nos jours 

La Bolivie est aujourd'hui l'un des pays les plus pauvres d'Amérique Latine, voire  du monde. A sa tête depuis fin 2005, Evo Morales tente d’améliorer la situation à coup de mesures phares mais la situation n’est pas merveilleuse et vous croiserez souvent la misère durant ce voyage.

C’est votre argent

Les cartes de crédit sont généralement acceptées par les hôtels, les grands détaillants et les sites touristiques, mais sont moins communément acceptées par les petits vendeurs, les restaurants familiaux et les étals de marché. Ayez toujours assez d’argent pour les petits achats, au cas où les cartes de crédit ne seraient pas acceptées.

Les guichets automatiques sont largement disponibles dans les grandes villes mais moins dans les petits villages ou les zones rurales. Assurez-vous d'avoir assez d'argent avant de quitter les zones urbaines. Les guichets automatiques ne sont pas accessibles via le désert d'Uyuni.

Les pourboires ne sont pas obligatoires mais il est de coutume de laisser quelques pièces, bien que de nombreux bars et restaurants ajoutent des frais de service de 10% à la note.

L'artisanat traditionnel est la principale marchandise proposée en Bolivie. Les tisserands de Sucre produisent des textiles de qualité aux motifs rouges et noirs. Les artisans de Cochabamba sont réputés pour la production de céramique, ceux des basses terres autour de Santa Cruz, de Trinidad et du bassin de l’Amazone travaillent des bois tropicaux. Les prix sont généralement moins chers sur le lieu de production, mais Calle Sagarnaga à La Paz répondre à tous vos besoins avec des magasins des pulls en alpaga, des sacs en cuir et autres porte-bonheur. Le marché du dimanche à Tarabuco - à une heure de Sucre, est considéré comme l’un des meilleurs marchés de la Bolivie.

Le marchandage échappe à la culture bolivienne, les prix sont généralement fixes et tout se monnayent en argent liquide, en petites coupures et pièces de monnaie,

Le transport en Bolivie

-      Infrastructures routières : Le réseau est peu développé. A part quelques routes asphaltées entre les grandes villes, l’accès se fait par des pistes sur lesquelles il est préférable de circuler en  4x4.

Les routes de la zone des Yungas sont considérées comme très dangereuses. La circulation doit s’y effectuer avec la plus grande prudence.

Il est recommandé de :
- ne pas circuler la nuit 
- respecter les vitesses réglementaires 
- prévoir une réserve suffisante lors de longs déplacements (pas de stations essence)
- alerter immédiatement la police en cas d’accident 
- souscrire une assurance tous risques

En cas de déplacement en transport collectif, il est recommandé aux voyageurs de choisir de petits véhicules (voitures ou minibus) pour circuler sur les routes les plus dangereuses.

L’hébergement en Bolivie

Voyage So-Leader se distingue en s’efforçant de proposer une expérience authentique et inoubliable. Nous essayons donc de proposer un hébergement aussi unique et traditionnel que possible. En zones rurales, petites structures et habitations sont présentes en majorité.

Consommation

La couverture des téléphones portables est généralement bonne en Bolivie, surtout en ville, et moins bonne voire inexistante dans certaines des régions rurales ou montagneuses.

Plus encore qu’à domicile, le téléphone portable est souvent indispensable à l’étranger, pour (communiquer ou surfer, principalement consulter un plan ou vérifier un taux de conversion). Pour ne pas dépendre exclusivement du wifi, il faut activer son itinérance, les principaux opérateurs français ont contracté avec les opérateurs locaux mais vérifiez au préalable les tarifs à l'international et les pays inclus dans votre forfait. 

3 solutions :

-              vous désactivez l'accès aux données mobiles à l'étranger et cherchez des bornes WIFI

-              vous souscrivez une option internationale ponctuelle pour le(s) pays de destination.

-              Si vous avez un second téléphone débloqué, vous achetez une Carte Sim Internationale ou une Carte Sim locale pour la durée du séjour

Au quotidien quel budget ?

quelques exemples de ce que vous pouvez vous attendre à payer:

Tarif du bus de ville = 1,50 BOB (0,20€)

Tasse de café dans un café = 10 BOB

Bouteille ou canette de bière = 10 BOB

Déjeuner simple = 20-25 BOB

Dîner au restaurant = 80 BOB

Boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé en Bolivie. Évitez les glaçons dans les boissons et pelez les fruits et légumes. Evitez d'acheter de l'eau embouteillée, préférez une bouteille d'eau remplie d'eau filtrée.

A boire et à manger

Il est impossible de découvrir totalement un pays sans y avoir testé les spécialités culinaires et avoir partagé un repas ou une collation avec des locaux. 

Les options sont infinies. Le temps dont vous disposez, vos goûts alimentaires et votre budget vous feront goûter la street-food, un repas sur le pouce simple et bon marché, ou une grande table gastronomique ; que ce soit en centre-ville, une station touristique ou au sein d’une communauté locale, et cela, où que vous soyez dans le monde.

La cuisine bolivienne varie avec l'altitude. La cuisine aymarane, épicée et riche en glucides, à base de pommes de terre, de riz, de quinoa et de viande, domine les hauts plateaux, tandis que les plats des basses terres sont généralement plus légers, plus doux et mettent davantage l'accent sur le yucca, les fruits, les légumes et les fruits de mer.

A déguster absolument durant votre séjour

1. Saltenas : Des tartes cuites garnies de viande, de légumes, d’œufs et d’olives pour un petit déjeuner populaire, auprès de vendeurs à presque tous les coins de rue. En milieu de journée, tucumanas version frite.

2. Sandwich de chola : fourré au rôti de porc, aux légumes marinés et à la salsa sur les étals à La Paz, à déguster avec une bière fraîche pour un repas bon marché.

3. Anticuchos: Des brochettes de cœur de boeuf grillé, dans une sauce épicée aux arachides et avec une pomme de terre pour une collation en fin de soirée

4. thé : A base de feuilles de coca (maté de coca), la boisson antidote au mal des montagnes. On boit aussi beaucoup de thé Trimate, combinaison parfumée de camomille, coca et anis.

Comme dans de nombreux pays, boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé. Évitez également les glaçons dans les boissons et pensez à peler vos fruits et légumes avant de les consommer. 

Pour respecter l'environnement, essayez d'éviter d'acheter de l'eau en bouteille. Il est préférable de remplir une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée dès que vous en avez l’occasion, notamment dans les hôtels.

Culture et coutumes

La Bolivie est un pays fortement stratifié où le mode de vie et la richesse varient considérablement en fonction de la géographie. Si les villes riches apprécient le luxe moderne et l'art, le théâtre ou la cuisine internationale, la vie des hautes terres rurales est difficile.

On y vit sans eau courante, chauffage ou électricité. La population des hautes terres, entièrement autochtone (les Quechua et les Aymara notamment) vivent de l'agriculture.

Ce qui unit de nombreux Boliviens, c’est l’amour de la famille, du football et de la religion. Environ 80% sont catholiques, qu’ils pratiquent en mélangeant coutumes et croyances autochtones. Ainsi, le marché des sorcières vend des jetons et des bibelots destinés à apaiser les dieux aymara, coexiste à proximité de l’église historique de San Francisco à La Paz avec ses sculptures de personnages masqués, de serpents, de dragons et symboles autochtones.

Indépendamment de leur richesse ou de leur statut socio-économique, les Boliviens ont appris à bien se comporter et à respecter leurs aînés. On ne doit pas oublier les "por favor" (s'il vous plaît), "gracias" (merci) et appeler toute personne plus âgée, "senor" ou "senora". En revanche, la mode n’est pas à la ponctualité pour un rendez-vous

 

Festivals et Evènements en Bolivie

1.Festival de la Virgen de Candelaria à Copacabana : 

Cette ville habituellement assoupie sur le lac Titicaca célèbre son saint patron (également connue sous le nom de Vierge noire du lac) avec fête bruyante en février. Des défilés, des costumes colorés, de la musique, des danses traditionnelles Aymara, à boire et à manger pendant trois jours.

2.Festival Tarabuco Pujllay :

En mars, Tarabuco organise une fiesta qui célèbre la victoire de la Bolivie en 1816 contre les Espagnols. Assistez au défilé de musiciens et de danseurs vêtus de costumes traditionnels colorés, faites du shopping au marché du dimanche ou prenez une gorgée de la chicha gourde partagée, pour participer pleinement à cet événement

3.Fiesta del Gran Poder (Fête de la grande puissance) :

Est-ce un acte de dévotion ou une manifestation ? Consacrée à Aymaran, la fête El Señor Jesús del Gran Poder, surnommée El Gran Poder, se déroule dans la ville de La Paz, sur le Haut Plateau des Andes entre fin mai et début juin. Un immense défilé de plusieurs kilomètres rend hommage au Seigneur Jésus dans l’église de la rue Antonio Gallardo

4.Carnaval d'Oruro :

Prenez tout le spectacle du célèbre carnaval brésilien, ajoutez les hauteurs vertigineuses des plaines de l'Altiplano et vous obtenez le carnaval d'Oruro - le plus grand événement culturel de la Bolivie et la meilleure fête de carnaval du pays.

Jours fériés

• 1er janvier : jour de l'an

•4 mars : carnaval

• Vendredi saint : (selon calendrier des fêtes catholiques)

• 1er mai : fête du travail

• 20 juin : Corpus Christi

• 6 août : fête de l'indépendance

• 12 octobre : fête de Christophe Colomb

• 2 nov : Toussaint

• 25 déc : Noël

Les Incontournables

Le Salar de Uyuni, un Désert de Sel Immaculé : A 3 650 m. d'altitude, la mer qui le recouvrait a déposé une épaisse couche de sel. Seules quelques îles arides et couvertes de cactus qui peuvent atteindre 10 mètres de hauteur, émergent encore du désert blanc. Bien qu’inhospitaliers, ces paysages possèdent un charme magique.

La Cordillère des Andes : entre l'Altiplano, à l'ouest, et l'Amazonie, à l'est. Le massif s'étend sur plus de 100 km sans qu'on n'y croise pour autant beaucoup d'habitants. Les conditions extrêmes ont eu raison des caractères les mieux trempés, et les infrastructures consacrées au trekking et à l'alpinisme constituent aujourd'hui l'essentiel des constructions humaines. Car ici, tout est hors-norme, exceptionnel. D'octobre à mars, un étrange hiver s'abat sur les montagnes inaccessibles, et le reste de l'année, l'air sec et froid est propice aux découvertes sportives. L'ascension de ces géants de 6 000 m suppose bien sûr une certaine connaissance de la montagne et un entraînement à la vie en altitude, mais c'est une expérience tout à fait envisageable pour des personnes en bonne condition physique, avec des guides locaux. 

Sucre : Ville Bolivienne à l'architecture Coloniale, capitale constitutionnelle de la Bolivie (La Paz étant la capitale administrative). Située au sud du pays, le charme pittoresque de ses bâtiments historiques et de ses ruelles blanches, le climat doux et sa faible altitude (2 780 m) sont ses atouts les plus appréciés.

Le Parc de Sajama (où la vie entre Lagunes et Volcans) : Situé à l'ouest du pays, à deux pas de la frontière chilienne et non loin du Pérou, le Parc le plus ancien de Bolivie abrite des territoires d'une incroyable richesse géologique et environnementale : 3 volcans culminant à plus de 6 000 m (le Sajama, le Parinacota et le Pomerape), des lagunes et des sources d'eau chaude, des steppes parcourues par les lamas… A quatre heures de voiture de La Paz, ce petit trésor hors des circuits touristiques séduira les aventuriers et les amateurs de grands espaces.

Il est possible de se loger sur place, dans l'un des villages du parc : Sajama, avec ses maisons basses aux toits de chaume et son église clôturée; Curahura de Carangas et sa jolie chapelle aux murs et plafonds entièrement peints ; ou bien Tomarapi, au pied du Sajama. Quel que soit l'endroit choisi, ce sera l'occasion de rencontrer des Boliviens de culture aymara et de découvrir leurs traditions, et, pourquoi pas, de ramener de ce périple dans le Parc de Sajama des étoffes tissées en laine d'alpaga.

Cochabamba, la ville de Bolivie où il fait bon vivre ! 
La troisième agglomération du pays est une ville animée, chaleureuse, sa gastronomie est savoureuse et généreuse. Fondée dans une vallée andine, son climat très agréable, doux et chaud en journée, excepté de janvier à mars sujets à des orages soudains. 

Les Missions jésuites et le Parc Noël Kempf Mercado : A l'est du pays, la région de la Chiquitania est célèbre pour ses missions jésuites, dont l'architecture témoigne encore de l'époque de l'évangélisation des populations indigènes, et pour ses parcs naturels de toute beauté. Santa Cruz de la Sierra, très bien reliée aux autres destinations du continent sud-américain, est la ville la plus proche : il est donc assez facile d'intégrer la visite de cette zone dans un circuit sur-mesure en Bolivie. 

 

 

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre.

S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour la Bolivie

1. Soyez toujours attentif et respectueux des coutumes, traditions, religion et culture de vos hôtes. Evitez de vous ingérer et prendre parti dans les affaires politiques ou sociales locales. 

2. Assurez-vous que les personnes prises en photos y consentent, surtout les enfants. Engagez-vous à les protéger contre toute forme d’exploitation ou de violence sexuelle

3. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent : vous n’êtes plus un « client roi » en pays conquis, mais un « simple invité » qui représente et doit faire honneur à son pays.

4. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser, ne serait-ce que pour briser la glace !

5. Le marchandage sur les marchés doit rester bon enfant, avec calme et raison. C’est comme un jeu de rôle, qui peut être amusant ! Si le marchandage n’est pas de mise, n’insistez pas.

6. Privilégiez les productions alimentaires régionales et l’artisanat local. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels. Sauf à Pékin, évitez le « made in China »

7. Bannissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout ceux menacés et n’achetez pas d'ivoire, corail ou tout autre produit issu d'animaux en voie de disparition.

8. Ne gaspillez pas l’eau ni l’énergie. Respectez les règles affichées dans les hôtels, musées, plages ou autres espaces naturels pour contribuer à préserver l’équilibre des lieux.  

9. Pour des raisons environnementales, évitez d'acheter de l'eau en bouteilles plastique. Remplissez votre gourde ou une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

10. Débarrassez-vous de vos déchets et triez-les toujours soigneusement, y compris les mégots de cigarette.

Notre sélection de voyages