PAPOUASIE

Capitale:                    Port Moresby (population 310 000)
Population:                7 millions
Langues officielles:    Anglais, Tok Pisin, Hiri Motu
Monnaie locale:         Kina de Papouasie Nouvelle Guilée (PGK) Taux de change
Fuseau horaire:         (GMT + 10:00) Guam, Port Moresby
Prises électriques:     Type I (australien / néo-zélandais et chinois / argentin 2/3 broches)
Code téléphonique:   +675

Travel–Score de la destination : 28/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Vérifiez les formalités avec les autorités ici

Le passeport doit avoir une validité d’au moins 6 mois à la date de fin de séjour dans le pays.
Pour un séjour inférieur à trois mois, un visa de court séjour est nécessaire. Sur présentation d’un billet de retour, il peut être obtenu à l’arrivée moyennant le paiement d’une taxe (à l’heure actuelle 100 kinas, soit environ 26 €).

  • Service de visa électronique (e-visa)

Les voyageurs français peuvent demander les visas suivants en ligne via le portail e-Visa de l’Autorité de l’immigration et de la citoyenneté de Papouasie-Nouvelle-Guinée :

• Touriste 60 jours (Easy visitor permit 60) ;
• Visa d’affaires de court séjour (Short term business visa) ;
• Visa de travailleur humanitaire et de volontaire (Aid worker volunteer visa) ;
• Visa de journaliste (Journalist visa).

Pour plus d’informations sur les visas, vous pouvez vous connecter sur le portail de demande en ligne (en angais) :

Les visas peuvent toujours être demandés auprès des ambassades de Papouasie-Nouvelle-Guinée accréditées pour votre lieu de résidence. L’ambassade de Papouasie-Nouvelle-Guinée compétente pour la France se trouve à Bruxelles :

430 Avenue de Tervuren Woluwe St. Pierre
B-1150 Bruxelles
Tel : +32 (2) 779 06 09
Courriel : kundu.brussels@skynet.be

 

Enfant voyageant en Papouasie Nouvelle-Guinée

La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire.

En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter :

  • passeport ;
  • le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale ;
  • une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si l’enfant est accompagné d’un seul parent, portant un autre nom que le sien, il devra être muni d’un document (livret de famille) prouvant la filiation. 


Toute personne voyageant en Papouasie Nouvelle-Guinée avec une personne de moins de 18 ans doit fournir une copie certifiée conforme de l'acte de naissance complet de l'enfant pour son entrée dans le pays (coordonnées de l'enfant et des deux parents).

Pour de plus amples informations, consulter l'ambassade de Papouasie-Nouvelle-Guinée compétente pour la France qui se trouve à Bruxelles (voir adresse ci dessus).

Présentation

Voyage So-Leader vous fait voyager de manière un peu différente.

La culture complexe et la biodiversité de la Papouasie-Nouvelle-Guinée représentent une source infinie de découvertes étonnantes, même pour les aventuriers les plus courus.
Alors que la randonnée sur la piste de Kokoda est un acte de pèlerinage pour certains, la découverte de cultures autochtones éloignées et la rencontre avec une faune exotique sont une raison suffisante pour beaucoup.

 

Géographie et environnement

La Papouasie-Nouvelle-Guinée fait partie d'une chaîne d'îles s'étendant entre l'Asie et l'Australie. 
Elle compte plus de 600 îles, dont la plus grande, Bougainville, partage une frontière avec l’Indonésie.
Les îles sont notoirement rugueuses avec des pics fortement boisés qui cachent toutes sortes de faune et de flore étranges et merveilleuses.

La meilleure saison pour visiter la Papouasie Nouvelle-Guinée

Le meilleur moment pour visiter la Papouasie-Nouvelle-Guinée est pendant la saison sèche, lorsque les brises fraîches et le faible taux d'humidité sur la côte rendent les températures agréables. 
Les zones côtières peuvent être très chaudes et humides pendant la mousson et les précipitations peuvent être torrentielles.
 Les hautes terres sont beaucoup plus fraîches et ont même connu des chutes de neige.
 

 

C’est votre argent
Les cartes de crédit sont largement acceptées dans les grandes villes.
Il y a un bon accès aux guichets automatiques à Port Moresby.
Les pourboires ne sont pas attendus en Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais si vous avez reçu un bon service, pensez à un pourboire de 10%.

Les transports en Papouasie-Nouvelle-Guinée
• La conduite à gauche nécessite une vigilance particulière. Il est impératif d’avoir en permanence son permis de conduire sur soi. L’utilisation du permis de conduire français est autorisée pour une période n’excédant pas un mois.
• Dans ce pays, formé de très nombreuses îles et marqué par d’importants massifs montagneux, le réseau routier est très clairsemé, et le plus souvent en très mauvais état (nids-de-poule, crevasses, glissements de terrain), en raison notamment de conditions climatiques difficiles.
• Le recours aux services publics de bus (PMV) doit être impérativement évité.
• De nombreuses localités ne peuvent être atteintes qu’après des journées de marche ; les côtes méridionales des grandes îles (Nouvelle-Bretagne, Nouvelle-Irlande, Bougainville) ne sont accessibles que par la mer.
• Les principales villes du pays ne sont reliées à la capitale et entre elles que par voie aérienne. En raison de terrains accidentés, de conditions météorologiques extrêmes et de l’état de certaines pistes d’atterrissage, les transports aériens présentent des risques. On compte une vingtaine d’accidents d’avion depuis l’an 2000.

 

L’hébergement en Papouasie-Nouvelle-Guinée
En Papouasie-Nouvelle-Guinée, tous type d'hébergements vous sont proposés et pour tous budgets. 
Il est important de savoir que mis à part quelques exceptions, l'hébergement en Papouasie-Nouvelle-Guinée est plutôt simple et les hôtels, à la décoration le plus souvent kitch, ne possèdent pas vraiment de charme ! On y trouve cependant des établissements tout à fait corrects, bien tenus et confortables (eau chaude, climatisation... ).
A noter que dans la vallée de Baliem, le trek étant la meilleure façon de découvrir les villages les plus reculés, il vous faudra accepter de dormir chez l'habitant dans des conditions très très simples !
Aussi dans le but de soutenir les économies locales, nous pouvons vous loger dans des hébergements gérés localement, notamment des pensions de famille, des hôtels plus petits et des familles d'accueil. 

 

Consommation
La couverture téléphonique et la réception sont médiocres dans la plupart des régions. Si vous souhaitez utiliser votre téléphone, assurez-vous d'activer l'itinérance mondiale auprès de votre opérateur.
Le service et la connexion internet peuvent être lents et intermittents, même dans les grandes villes.

Il est probable que vous rencontriez différents types de toilettes lors de vos déplacements en Papouasie Nouvelle Guinée. Les toilettes jetables dans le style occidental sont couramment utilisées dans les complexes hôteliers, les hôtels et les restaurants haut de gamme, tandis que les toilettes accroupies sont courantes dans les zones rurales et les maisons. Préparez-vous en apportant votre propre réserve de papier toilette et de savon, car ceux-ci ne sont pas toujours fournis.

 

Au quotidien quel budget ? quelques exemples de ce que vous pouvez vous attendre à payer plus ou moins

Bouteille de boisson non alcoolisée = 3 PGK
bière dans un bar ou un restaurant = 10 PGK
Déjeuner simple = 10 PGK
Trois plats = 50 PGK

Boire de l'eau du robinet en Papouasie Nouvelle Guinée n'est pas recommandé. l est également conseillé d'éviter la glace dans les boissons et de peler les fruits et les légumes avant de les consommer.

A boire et à manger
Voyage So-Leader recommande d’apprécier la cuisine locale pour parfaire sa connaissance d’un pays ! Goûtez à la street-food, dégustez un repas bon marché et faites vous plaisir dans une grande table, chaque pays vous offre une infinité d'options.
Le pays n’a pas une tradition de grande gastronomie.
Quasiment toute la nourriture consommée par les locaux vient des cultures de ses villages. 
On retrouve bien évidemment beaucoup de légumes comme le taro, la patate douce, du sagou sauvage (ou sago ou saksak, produit du tronc de palmiers sagoutiers ; pâte blanche), arbre à pain mais également du riz. 
Beaucoup de fruits locaux y poussent comme les bananes, papayes, mangues et noix de coco.
Le porc et la volaille sont les viandes le plus communément consommées, certaines ont des symboliques pour les habitants de Papouasie Nouvelle Guinée. 
Le poisson cuisiné se retrouve uniquement dans les villages situés près des rivières et des côtes. 
Le lait de coco et le sucre de canne sont présents dans tout le pays et l’on en consomme à n’importe quel moment de la journée tout comme le thé.

A noter toutefois qu’en ville et dans les hôtels, les restaurants proposent une cuisine internationale. Tous les palais devraient donc trouver les saveurs qui leur correspondent.

Quelques plats courants de Papouasie Nouvelle Guinée
Pâté au poulet : Poulet mijoté et mixé avec des légumes et de la crème de noix de coco.

Mumu : Ce mot peut décrire un mode de cuisson comme un plat : de la viande (du porc souvent) est cuit dans un four enterré avec des patates douces, du riz et des légumes. 

Kaukau : Patates douces et lait de coco. 

Poisson Kokoda : Ce poisson frais est cuit dans une sauce de citron vert et de noix de coco.
 

Culture et coutumes
La culture et la tradition sont une composante importante de tout voyage en Papouasie Nouvelle Guinée.
La culture en Papouasie Nouvelle Guinée est assez variable selon les régions. Chaque groupe culturel dispose de sa propre langue, sa musique… Aimant la danse et le chant, les Papous mettent ces arts en pratique lors du Sing Sing notamment, rituel riche en couleur. En effet, lors de ces représentations ils sont habillés du costume traditionnel, le bila. Des peintures peuvent également être faites sur leurs corps, vêtus de peaux d’animaux afin de représenter les esprits de la montagne. Leurs costumes sont faits de perles et de plumes, notamment sur leurs têtes.

 

Festivals et évènements 
Les festivals de Papouasie sont une excellente opportunité d’approcher cette culture de plus près.
Ces festivals, appelés également Sing Sing en Papouasie, sont des rassemblements à ne pas manquer. Ils sont devenus pour les différentes tribus, des événements culturels importants, et vous verrez combien ils sont fiers de porter leurs tenues, et de faire leurs démonstrations de danses traditionnelles.
Vous pourrez observer les anciens rites. Les hommes et les femmes en costumes traditionnels arborent de magnifiques peintures ancestrales sur les visages et les corps. Ils portent des perruques et des masques plus spectaculaires les uns que les autres.

MOUNT HAGEN SHOW
Chaque année au mois d’août, la ville de Mount Hagen se transforme en une immense scène de spectacle. Le festival a été créé en 1964 par l’administration coloniale australienne pour tenter de pacifier les tribus. Les habitants de cette région avaient la fâcheuse tendance à se faire la guerre au moindre problème, et l’idée était de les faire s’affronter dans le cadre d’un concours de danses guerrières. 
C’est aujourd’hui un événement majeur, une grande fête qui attire plus de 50 000 participants visiteurs des différentes régions de Papouasie. 
C’est un festival haut en couleur très apprécié des locaux.

GOROKA SHOW
Le Goroka Show se déroule tous les ans autour de la fête nationale de l’indépendance du 16 septembre. 
C’est le plus ancien des festivals de Papouasie, et sans doute le plus spectaculaire.
Il fut créé dans les années 50 par l’administration australienne et les missionnaires. Sur deux jours, ce sont plus de 1 000 participants de 70 tribus qui viennent de tout le pays exposer avec fierté la culture de leur village. 
C’est devenu un événement touristique national et international, et une vraie fête pour les tribus qui y participent. 
Le premier jour est également une foire agricole.

NATIONAL MASK FESTIVAL
Ce festival récent, créé en 1995, se déroule à Rabaul chaque année en juillet, sur le thème des masques tribaux. Les participants viennent des tribus des îles du Nord, et des zones côtières de la Papouasie. Vous aurez l’opportunité de voir différents types de masques lors de danses traditionnelles, notamment les masques Tumbuan, ceux des esprits de la forêt, les masques représentant les ancêtres, et ceux des esprits. 
Les plus impressionnantes danses sont celles des Baining, de nuit sur les braises, les danseurs portent un énorme masque spirituel sur la tête.

SEPIK CROCODILE FESTIVAL
Ce festival se déroule en août dans la province de l’East Sepik, et plus précisément à Ambunti. 
Il s’agit d’un petit festival, très peu touristique, destiné à la base à sensibiliser les villages de la région à contrôler les captures de crocodiles. Les danses célèbrent l’animal qui revêt une importance particulière pour les villageois. Les tribus viennent de toute la région faire leurs démonstrations culturelles. Ce festival est à prendre comme une aventure, les déplacements se font en canoë, et le logement a lieu dans les villages, dans des cases sans sanitaires, ni électricité. ALOTAU CANOE & 

ALOTAU CANOE & KUNDU FESTIVAL
Ce festival qui se tient en novembre à Alotau célèbre les peuples de la région de Milne Bay. 
Les manifestations tournent autour des canoës traditionnels qui sont d’une importance vitale pour ces tribus de la mer. Pendant cet événement, les tribus des îles de Milne Bay, mais également d’autres parties du pays, participent à des courses de canoë, des Sing-Sing traditionnels, des échanges de nourriture. Outre ces canoës de tous les jours, vous pourrez admirer les « Kenu » qui sont des canoës de guerre, ainsi qu’une multitude de « Kundu », des tambours traditionnels tribaux.

TUMBUNA ADVENTURE FESTIVAL
Ce petit festival est un peu particulier, car il est organisé en exclusivité pour les clients d’une grande agence locale. Il se tient chaque année en mai sur une journée, dans la superbe vallée de Paiyagona près de Mount Hagen. Ce sont environ 180 hommes et femmes de 15 tribus différentes qui participent au show, et vous aurez le grand privilège de n’être que très peu de visiteurs étrangers. 
 

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre.

S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée

1. Soyez attentif aux coutumes, traditions, religion et culture de la Papouasie Nouvelle Guinée.
2. Pour des raisons environnementales, essayez d'éviter d'acheter de l'eau embouteillée. Remplissez une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.
3. Débarrassez-vous toujours soigneusement de vos déchets, y compris des mégots de cigarette.
4. Le marchandage sur les marchés doit rester bon-enfant, avec calme et raisons. Rappelez-vous, c'est comme un jeu, souvent amusant!
5. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser. Ne serait-ce que pour briser la glace!
6. Privilégiez les productions alimentaires et artisanales locale. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels.
7. Bannissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout en voie de disparition.
8. Assurez- vous que les personnes prisent en photos y consentent, enfants compris.
9. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent aux locaux.
10. N'achetez pas d'ivoire ou tous autres produits issus d'animaux en voie de disparition.
 

Notre sélection de voyages

Aucun produit n'est disponible.

Devis sur mesure