VIETNAM

Capitale : Hanoi (3 millions d'habitants)
Population : 90,5 millions d'habitants
Langue officielle : vietnamien
Monnaie locale : Dong vietnamien (VND) Taux de change
Fuseau horaire : (GMT + 07:00)  Bangkok, Hanoï, Jakarta
Prises électriquesVérifiez le type de prise électrique sur la destination
Indicatif téléphonique :  +84

Travel–Score de la destination : 28/50 - Pour découvrir le détail et les autres destinations
L’indice Travel-Score calculera l’ensemble des points obtenus sur un total possible de 100 points. Il additionnera le score de cette destination (sur 50) avec la note obtenue par le programme sélectionné (sur 50 également).
Ces points obtenus vous permettront d’évaluer vos options de voyage. Ils tiennent compte à la fois de l’impact humain et environnemental de votre programme, des efforts du pays en matière de développement durable, le niveau de liberté de la population que vous allez rencontrer et la distance de votre déplacement.

Formalités

Vérifiez les formalités avec les autorités ici

Visa et conditions d’entrée

Depuis le 1er juillet 2018, les ressortissants français sont dispensés de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours (jours d’entrée et de sortie inclus).

Pour tout séjour d’une durée de plus de 15 jours, ou pour un séjour à entrées multiples dans une période de moins de quinze jours, un visa est obligatoire.

Un délai de 30 jours est requis après la dernière sortie du Vietnam pour pouvoir bénéficier de nouveau d’une dispense de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours.

La demande de visa s’effectue auprès de l’ambassade du Vietnam à Paris. La date d’expiration du passeport français ne doit pas être inférieure à six mois à la fin de validité du visa ou du séjour au Vietnam.

Depuis le 1er février 2017, les autorités vietnamiennes ont mis en place la possibilité de demander en ligne un visa pour la somme de 25 USD via le site du portail national de l’immigration du Vietnam (https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/ en anglais).

Cet "e-visa" est limité à une période de 30 jours maximum avec une seule entrée. Les bénéficiaires de ce e-visa récupèrent leur visa à leur arrivée à l’aéroport au Vietnam, auprès d’un guichet dédié.

Ce "e-visa" n’a aucun impact sur les autres types de visas ni sur le droit d’entrée sans visa pour un séjour d’une durée ne dépassant pas 15 jours.

Attention : les conditions sanitaires, les formalités d’entrée, les règles spécifiques aux enfants non accompagnés de leurs deux parents, et les procédures d’obtention de visa sont susceptibles de modification sans préavis. Nous recommandons de  contacter l’ambassade ou le consulat le plus proche lors de votre inscription et quinze jours avant votre départ.

Présentation

Voyage So-Leader vous offre la possibilité de  voyager différemment.

Le Vietnam est un pays unique. Son étendue du Nord au Sud offre une grande diversité de paysages.
De la baie d’H? Long au delta du Mékong, et de Hanoï jusqu’à Ho Chi Minh, le pays regorge de trésors exceptionnels. Malgré son passé, le Vietnam a su préserver tout son charme et son authenticité.

Géographie et environnement

Occupant une partie longue et mince de la péninsule indochinoise, le Vietnam partage ses frontières avec la Chine, le Laos et le Cambodge. Une grande partie du relief vietnamien est montagneux, en particulier dans les régions du nord et du centre.
L'un des 12 grands fleuves du monde, le Mékong, traverse le Vietnam et est à l'origine d'inondations de grande ampleur. Un système de canaux et de digues a été créé pour redistribuer l'eau pendant les moussons  et atténuer les inondations dans le delta du Mékong et ses environs.

La meilleure saison pour visiter le Vietnam

Dans un pays long de plus de 1 600 km, le climat au Vietnam varie considérablement du Nord au Sud, du climat tempéré au climat tropical. Le printemps (de mars à avril) est généralement la meilleure période pour visiter l’ensemble du pays.

Le Nord du Vietnam (Sapa, Hanoi, Baie d'Halong)
Le printemps (mars à avril) et l’automne (septembre à novembre) sont les meilleures périodes pour visiter le nord du Vietnam.
De décembre à février, les hivers sont secs et froids.
De mai à août, les mois d'été sont généralement très chauds et humides.

Le centre du Vietnam  (Hue, Hoi An)
De février à août, les voyageurs bénéficieront d'un climat agréable avec des journées ensoleillées et 30°C en juillet et en août. D’août à novembre, c’est la saison des pluies et  les côtes sont souvent touchées par des typhons.

Le Sud du Vietnam (Ho Chi Minh-Ville, Delta du Mékong)

Le Sud présente des températures chaudes et agréables toute l'année.

De décembre à mai, c’est la saison sèche. Les températures peuvent atteindre 40°C de mars à mai.

De juin à novembre, c’est la saison des pluies. La saison des moussons est souvent la meilleure période pour prendre en photos les rizières aux couleurs vert émeraude.

Un peu d'histoire

Histoire ancienne

Les récits sur l’origine du peuple Vi?t ou « Kinh » sont si nombreux qu’il est difficile d’en définir exactement la genèse, sinon que cette population est née d’un brassage de nombreuses civilisations venues d’ailleurs.

Le Vietnam est habité depuis la préhistoire. La société primitive était principalement féodale et basée sur l'agriculture. Le premier royaume du Vietnam, appelé Van Lang, situé dans le delta du Fleuve Rouge fut fondé par le 1er roi Hùng Vuong en 2879 av. J.-C.
Dix-sept rois portant tous le nom de Hùng Vuong lui ont ensuite succédé. Considérés comme les fondateurs du Vietnam, ils constituaient la dynastie H?ng Bàng qui a persisté jusqu’en 258 av. J.-C.
En 111 av. J.C., La Chine envahit le Vietnam et plusieurs dynasties chinoises dominent la région pendant des centaines d'années.
En 905 ap. J.C., le Vietnam devient autonome.
En 938 ap. JC, le Vietnam gagne son indépendance et repousse de nombreuses tentatives d'invasion de la Chine et des Mongols.

Histoire récente

Au 19ème siècle, le Vietnam subit l'influence des colonisateurs français, qui prirent le contrôle du Vietnam après la guerre sino-française de 1884 et 1885.

Durant cette période de colonisation française, le Vietnam était divisé en trois entités administratives : au Sud, la colonie de Cochinchine, au Centre, l’Annam et au Nord, le Tonkin.
En 1887, les Français créèrent l'Indochine comprenant des parties du Vietnam, du Cambodge et, plus tard, du Laos.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Japonais envahirent le territoire et mirent fin à l’Indochine française. Le Japon instaura son nouvel empire et soumit de nouveau les Vietnamiens à son autorité.. L’indépendance du Vietnam ne fut reconnue par les Français qu’en 1954 après la première guerre d’Indochine. L'Indochine française sera divisée en 4 États (Laos, Cambodge, Nord-Vietnam et Sud-Vietnam).

Après cette guerre, Le Vietnam sera le champ de bataille de la Guerre froide opposant le Nord-Vietnam, allié à la Chine et l’URSS et le Sud-Vietnam, soutenu par les États-Unis.

La guerre du Vietnam s'acheva en avril 1975 après la prise de Saigon (rebaptisée Ho Chi Minh Ville) par les communistes du Nord.

Une autre date importante dans l’histoire du Vietnam est celle de janvier 1979 quand la troisième Guerre d’Indochine éclata. L’armée vietnamienne entrait en guerre avec les Khmers rouges pro-chinois en attaquant le Cambodge.

De nos jours

 L’économie du Vietnam a beaucoup souffert de cette longue période de soumission aux pays étrangers ou de multiples conflits armés. Ce n’est qu’à l’aube des années 80 que le Vietnam retrouve enfin la paix. Son économie connaît depuis une forte croissance . 

Consommation

Les principales cartes de crédit sont largement acceptées par les grands magasins, les hôtels et les restaurants au Vietnam. Cependant, elles peuvent ne pas être acceptés par les petits restaurants familiaux, les étals de marché ou les villes et régions rurales isolées. Assurez-vous d'avoir suffisamment d'argent liquide pour vos achats.

Les guichets automatiques sont très répandus dans tout le Vietnam ; aussi, retirer de l'argent ne devrait pas poser problème dans la plupart des régions. Certains villages plus petits et certaines zones rurales peuvent ne pas disposer de guichet automatique. Prenez vos précautions avant de vous aventurer trop loin d'une ville ou d'une grande ville.

Le pourboire n'est pas obligatoire ni habituel, mais les restaurants, les chauffeurs et les autres prestataires de services apprécieraient un pourboire ou une autre petite somme, surtout si le service a été particulièrement efficace.

Nous recommandons à tous les clients de Voyage So-Leader de souscrire une assurance , élément essentiel et nécessaire à chaque voyage.

Le transport au Vietnam

Infrastructure routière : 2 routes relient le Nord au Sud : l’ancienne route Mandarine (route n° 1 aujourd’hui), qui longe la côte du Vietnam, et la « piste H? Chí Minh » qui passe par les Hauts Plateaux.
D’une façon générale, les routes sont aussi bonnes au Sud qu’au Nord. Avec l’évolution économique du pays, de plus en plus de routes sont en effet rénovées. On ne roule jamais vite au Vietnam : soit parce que la vitesse est limitée par la loi, soit à cause de la circulation dense et chaotique dans les villes et sur les grands axes routiers, soit du fait du caractère montagneux des routes où l’on ne dépasse guère le 30 km/h (80 % du pays est couvert de montagnes et collines).

Le bus : le moyen de transport le moins cher. Le réseau est dense par minibus ou bus.
Les bus vietnamiens se sont modernisés pour répondre aux normes internationales. Par contre, l’état des minibus publics laisse parfois à désirer. Les gares routières se situent en général en périphérie des villes.

Le taxi : le moyen de transport le plus fiable et le plus sûr en ville. Il existe de nombreuses compagnies de taxis dans les grandes villes. Les taxis peuvent être affrétés à l’heure, à la demi-journée, à la journée.

Le cyclo-pousse : ces véhicules à 3 roues sont un excellent moyen de parcourir les sites touristiques. Ce moyen de transport reste le plus lent mais aussi le plus pittoresque.

La moto-taxi : remplace de plus en plus le cyclo-pousse, et la course ne coûte guère plus cher. En revanche, prudence aux heures de pointe où le trafic est impressionnant. Dans les grandes villes, la moto-taxi peut se commander via une appli sur smartphone.

Réseau ferroviaire : Le réseau ferroviaire s'améliore d'année en année. Les trains vietnamiens partent et arrivent à peu près à l'heure. Voyager à bord d'un train de nuit est une façon amusante de traverser le Vietnam.

Transport aérien : Vietnam Airlines, la compagnie nationale, est sérieuse et de bonne réputation. Une vingtaine de villes sont desservies dans le pays, à des tarifs abordables. Il existe également des compagnies à bas prix pour se rendre dans les principales villes du Vietnam.

L'hébergement au Vietnam

Le Vietnam propose tous types d'hébergement adaptés à tous les budgets. Vous trouverez des hôtels classiques, des hôtels de charme, des hôtels datant de l’époque coloniale, des jonques-hôtels notamment dans la baie d’Halong ou des maisons d’hôte.

Téléphonie

La couverture des téléphones portables est généralement excellente au Vietnam, surtout en ville, et moins bonne voire inexistante dans certaines des régions rurales ou montagneuses.

Plus encore qu’à domicile, le téléphone portable est souvent indispensable à l’étranger, pour (communiquer ou surfer, principalement consulter un plan ou vérifier un taux de conversion). Pour ne pas dépendre exclusivement du wifi, il faut activer son itinérance, les principaux opérateurs français ont contracté avec les opérateurs locaux mais vérifiez au préalable les tarifs à l'international et les pays inclus dans votre forfait. 

3 solutions :

-              vous désactivez l'accès aux données mobiles à l'étranger et cherchez des bornes WIFI

-              vous souscrivez une option internationale ponctuelle pour le(s) pays de destination.

-              Si vous avez un second téléphone débloqué, vous achetez une Carte Sim Internationale ou une Carte Sim locale pour la durée du séjour

Les toilettes au Vietnam sont modernes pour la plupart. Cependant vous devrez vous adapter à différentes normes d'hygiène pendant votre séjour.

Au quotidien quel budget ? Quelques exemples de ce que vous pouvez vous attendre à payer:

Trajet rapide en bus urbain = 4 000 VND
Café local dans un café = 15 000 VND
Un bol de pho provenant d'un étal de rue = 20 000 à 30 000 VND
Dîner dans un restaurant simple = 70 000-100 000 VND 
Dîner dans un restaurant haut de gamme = 200 000 VND

A boire et à manger

Il est impossible de découvrir totalement un pays sans y avoir testé les spécialités culinaires et avoir partagé un repas ou une collation avec des locaux. Les options sont infinies. Le temps dont vous disposez, vos goûts alimentaires et votre budget vous feront goûter la street-food, un repas sur le pouce simple et bon marché, ou une grande table gastronomique ; que ce soit en centre-ville, une station touristique ou au sein d’une communauté locale, et cela, où que vous soyez dans le monde.

Comme dans de nombreux pays, boire de l'eau du robinet n'est pas recommandé. Évitez également les glaçons dans les boissons et pensez à peler vos fruits et légumes avant de les consommer.

Pour respecter l'environnement, essayez d'éviter d'acheter de l'eau en bouteille. Il est préférable de remplir une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée dès que vous en avez l’occasion, notamment dans les hôtels.

Notre liste des meilleures boissons au Vietnam comprend du thé, du café glacé, des smoothies aux fruits, du jus de noix de coco frais, du jus de canne à sucre, des bières locales et du vin de riz artisanal.

La cuisine vietnamienne se caractérise par des saveurs fraîches et contrastées : aigre-douce, croquante et soyeuse, frite et cuite à la vapeur. Le riz et les nouilles font partie intégrante de la plupart des mets, même si les saveurs varient selon les régions du pays. La cuisine vietnamienne a la caractéristique d’être peu grasse, saine, fraîche, riche en saveurs et très variée. Elle peut se diviser en trois catégories : celle du nord est plus salée à base de soupes et grillades, avec des légumes verts fermes, ébouillantés et poêlés. Celle du centre est plutôt aigre-douce et plus épicée, alors qu’au sud, elle est plus sucrée à grands renforts de lait de coco, mais aussi de menthe, basilic et coriandre.

A déguster absolument durant votre séjour :

1. Pho : l’aliment de rue le plus célèbre du Vietnam, soupe de nouilles dans un bouillon avec du bœuf ou du poulet, des légumes et des herbes. Au niveau régional, le pho est divisé entre le "pho du nord" (pho bac), plus charnu et moins garni, et le "pho du sud" ou "Saigon pho" (pho Sai Gon) plus sucré et riche en herbes fraîches.

2. Banh mi : l'influence française dans la cuisine vietnamienne devient évidente lorsque l'on considère la popularité des baguettes fraîches. Prenez du pain croustillant, remplissez-le de viande, de coriandre, de daikon ou de papaye verte et de condiments marinés, et vous obtiendrez un régal pour le déjeuner ou le petit-déjeuner préféré des habitants et des voyageurs.

3. Banh xeo : cette délicieuse galette salée ressemblant à une crêpe est garnie de crevettes, de porc gras, de germes de soja et d'oignons verts et est servie avec de la laitue. Son nom (littéralement "grésillement") vient du son intense de la crêpe lorsque la pâte à base de curcuma et de farine de riz frappe la poêle.

4. Bun mam : C’est l'essence piquante de la cuisine vietnamienne du sud. Une soupe au vermicelle et aux nouilles préparée avec une pâte de poisson fermentée capiteuse, garnie d'un assortiment de viandes comme des calamars, des crevettes roses, du porc et une tranche d'aubergine.

5. Bun Bo Hue : Originaire de la ville de Hue, dans le centre du Vietnam, cette soupe au bœuf et aux nouilles au riz est un véritable punch aux épices et à la citronnelle. Souvent servi avec un jarret de porc, des tranches de bœuf, des saucisses vietnamiennes et des oignons, cette soupe chaude aux saveurs citronnées est très copieuse.

6. Bun cha : Cette odeur de viande carbonisée qui imprègne Hanoi est probablement composée de charcuteries de porc gras servies dans une soupe fine, accompagnées de divers légumes, d'herbes et de vermicelles de riz frais.

7. Fruit frais : Une fois au Vietnam, ne ratez pas l'occasion de déguster des fruits exotiques. Le ramboutan, le kaki, le mangoustan, le fruit du dragon, le jacquier et le durian sont autant de délicieux encas que l'on peut acheter à bas prix sur les marchés ou sur les étals en bordure de route.

Culture et coutumes

La culture ancienne du Vietnam remonte à des siècles et a subi l’influence des cultures chinoise, khmère, française et américaine. Pour la plupart des Vietnamiens, le lien avec la famille et la communauté est primordial, dans les villages ruraux comme dans les villes animées. La plupart des festivals et des vacances réunissent la famille élargie, participant à des rituels, se régalant d'aliments spéciaux, offrant des cadeaux symboliques et rendant hommage aux ancêtres. La plupart des Vietnamiens pratiquent une forme de religion qui constitue un mélange intéressant de bouddhisme, de confucianisme et de taoïsme. Un grand nombre de catholiques pratiquants vivent au Vietnam.

Festivals et évènements

Alors que le Vietnam suit un calendrier grégorien de 12 mois pour la vie quotidienne, de nombreuses fêtes locales renvoient au calendrier lunaire, et leurs dates varient chaque année. Vous trouverez ci-dessous une liste des jours fériés et des principaux festivals selon le calendrier grégorien.

Jour de l’an : 1er janvier

Tet (Nouvel An vietnamien) : 10 - 17 février 2021
La fête la plus importante au Vietnam, cette célébration de plusieurs jours commence le premier jour du premier mois du calendrier lunaire. C’est une période de cérémonies traditionnelles, d’aliments spéciaux et de respects envers les ancêtres. Les rues, les magasins et les maisons sont décorés avec des arbres, des fruits, des fleurs en papier, des calligraphies et des lanternes. Les sites touristiques deviennent alors très fréquentés.

Jour de commémoration du Roi Hung : 21 avril 2021

Jour de la réunification : 30 avril 2021
Également connu sous le nom de Jour de la victoire ou de la libération, ce jour férié marque la chute du Sud Vietnam, signant la fin de la guerre et l'unification du Vietnam qui en découle. Les rues sont habillées de drapeaux vietnamiens alors que des défilés patriotiques ont lieu dans les principales villes du pays. La Journée de la réunification précède immédiatement la fête du Travail, propice à quelques jours de congé au travail ou à l’école.

Fête du travail : 1er et 3 mai

La fête nationale : 2 septembre
Elle commémore la déclaration d'indépendance du Vietnam avec la France, le 2 septembre 1945. Une atmosphère de fête jaillit dans tout le pays: drapeaux suspendus, bars et restaurants prolongent leurs heures d'ouverture et des rues interdites à la circulation. À Hanoi, les rues autour du lac Hoan Kiem ne sont plus que piétonnières et regorgent de spectacles ; de nombreux vendeurs vendant de la street-food savoureuse. À Saigon, des feux d'artifice et une atmosphère de fête remplissent la rue Nguyen Hue.

Les incontournables de votre séjour au Vietnam

1. Baie d'Halong : Il n'y a rien de tel que la baie d'Halong à l'aube. Alors que les brumes se dissipent, des centaines d’immenses tours karstiques apparaissent au-dessus du bateau. Dans la douce lumière matinale, on se croirait dans une peinture à l’aquarelle d’un pays mythique.

2. Hanoi : Des motos qui s’amoncèlent, des marchandises qu’on transporte, et des animaux qui semblent  déambuler dans les rues. C'est délirant, mais le pire c’est que cela fonctionne. La meilleure façon de tout comprendre est de commander un café extra fort sur une terrasse et d’observer le chaos qui se déroule à vos pieds.

3. Delta du Mékong : Cette immense zone de marchés flottants, de rizières émeraudes et d’îles luxuriantes abrite certaines des personnes les plus sympathiques sur la planète. Faites une excursion en bateau vers l'une de ces îles assoupies pour comprendre la vie sur le delta et y rencontrer ses habitants.

4. Sapa : Dirigez-vous vers les collines et découvrez les villages colorés des groupes minoritaires du Vietnam, les Zay et les H'mong bleu et noir. La région étant isolée, le meilleur moyen de faire l'expérience d'une randonnée de nuit est d’y passer la nuit en étant l’invité d'une famille locale.

5. Qui Nho : Quaint Qui Nhon est une ville de plage endormie à l'écart des sentiers battus touristiques. Le trajet en vaut la peine. La route épouse les falaises de granit qui plongent dans la mer de Chine méridionale. Les îles, les lagunes et les dunes de sable cèdent peu à peu la place à des plantations de canne à sucre et à des rizières.

6. Hue et ses nombreux sites impériaux attire les passionnés d’histoire. Explorez la citadelle avec sa ville pourpre interdite en ruines avant une croisière en bateau-dragon sur la rivière des Parfums.

7. Hoi An : Ce paradis du shopping abrite plus de fabricants de chaussures, de tailleurs et d’artisanat que vous n’en verrez au cours de votre vie. Pendant que vous attendez que votre costume soit confectionné, louez un vélo et explorez la vieille ville - les rues sont merveilleusement sans voiture.

8. Ho Chi Minh-Ville : Toujours connue sous le nom de Saigon, HCMV est une ville active, pressée, excitante qui regorge de sites incroyables. Les temples et les marchés se heurtent aux églises et aux gratte-ciel pour un mélange enivrant mêlant le traditionnel, le colonial et le moderne.

9. Mai Chau : est si calme qu’elle semble à un million de kilomètres de l'agitation de Hanoi. Les montagnes brumeuses et les rizières émeraude contribuent à créer cette atmosphère de paix. Recherchez les tissus traditionnels tissés par les Thaïlandais blancs dans leurs maisons rectangulaires agrémentées d’un balcon en façade.

10. Dalat : C'est le printemps toute l'année dans la «capitale de la lune de miel» du Vietnam. Imprégnez-vous de l'atmosphère d'inspiration française, repérez les artistes locaux insolites et explorez les lacs, les cascades et les forêts environnantes. C'est fantastique!

Voyage So-Leader s'engage à voyager de manière respectueuse des populations locales, de leur culture, de leurs économies et de l'environnement.

Il est important de se rappeler que ce qui peut être un comportement, une robe et une langue acceptables dans votre propre pays peuvent ne pas convenir dans un autre.S'il vous plaît, gardez cela à l'esprit lors d'un voyage.

Principaux conseils de voyage responsable pour le Vietnam

1. Soyez attentif aux coutumes, traditions, religion et culture de Madagascar.

2. Pour des raisons environnementales, essayez d'éviter d'acheter de l'eau embouteillée. Remplissez une bouteille d'eau réutilisable avec de l'eau filtrée.

3. Débarrassez-vous toujours soigneusement de vos déchets, y compris des mégots de cigarette.

4. Le marchandage sur les marchés doivent rester bon-enfant, avec calme et raisons. Rapellez vous, c'est comme un jeu, souvent amusant!

5. Apprenez quelques mots de la langue locale et essayez de l’utiliser. Ne serait ce que pour briser la glace!

6. Privilégiez les productions alimentaires et artisanales locale. Les soutenir contribue au maintien des métiers traditionnels.

7. Banissez les entreprises qui exploitent ou abusent des animaux, surtout en voie de disparition.

8. Assurez vous que les personnes prisent en photos y consentent, enfants compris.

9. En visite chez l’habitant, ne distribuez ni cadeaux ni argent aux locaux.

10. N'achetez pas d'ivoire ou tout autres produits issus d'animaux en voie de disparition.

Notre sélection de voyages

Aucun produit n'est disponible.

Devis sur mesure